Paul Honfleur

Par défaut

Mélange de texte, illustration et BD, cette courte histoire laisse K.O.

Pas facile d’en parler.

Ca commence comme dans un film : plan large sur la façade d’un commissariat, puis la caméra fait quelques plans dans les couloirs du bâtiment. On s’arrête devant une porte entrouverte et on entre dans la pièce où une conversation a déjà commencé.

Etienne Bufka, flic qui en a déjà beaucoup vu, et Paul Honfleur, 12 ans, pris en flagrant délit de cambriolage, se font face. Bufka est nerveux, il attend des nouvelles de sa femme sur le point de partir pour la maternité. Paul ne dit rien ou presque, son esprit est ailleurs : son père qu’il n’a jamais connu, sa mère qui va être tellement déçue…

On a envie de croire que les choses vont s’améliorer pour Paul. Quelque chose se passe entre lui l’inspecteur quand ils mangent leur sandwich de midi, face à face, comme un père et son fils. Sauf que les choses ne sont pas si simples.

Bufka doit quitter précipitamment le commissariat pour aller à la maternité. Paul reste seul dans le bureau quelques minutes avec sa détresse et sa solitude.

Quelques minutes où tout bascule.

Une histoire triste et prenante, qui questionne.

Publicités

Un petit commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s