Terrienne

Par défaut

Terrienne de Jean-Claude Mourlevat

« Depuis 40 ans j’écris des romans : j’ai réveillé des morts, j’ai inventé des créatures mi-hommes mi-bêtes, j’ai ouvert des portes sur d’autres mondes, des mondes qui n’existent pas… Et voilà que la porte de l’ailleurs s’entrouvre. Cette fille, Anne Collodi, ce village qui n’existe pas, cette voix dans la nuit. »

Imaginez un monde à la lisière du nôtre , un monde dont la perfection inhumaine crée l’effroi.

Tout sentiment est banni, toute manifestation physique est à proscrire sous peine de mort : il n’y a pas de rire ni de larmes, la respiration même est interdite.

Dans ce monde des yeux nous guettent : des chasseurs en embuscade sont prêts à franchir la frontière pour enlever l’une d’entre nous.

Gabrielle a disparu le jour de son mariage, on ne l’a jamais revue. Anne, sa sœur, part à sa recherche.

Ne vous égarez pas sur des routes de campagne inconnues… Mais écoutez bien votre radio le soir et peut être entendrez-vous à travers les parasites un appel au secours de cet au-delà si proche.

Excellent !!!

Publicités

Un petit commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s