Bal de givre à New-York

Par défaut

Bal de givre à New-York de Fabrice Colin

Nous sommes à New-York : Anna, l’héroïne, est renversée par une voiture et tombe sous le charme du propriétaire : Wynter Seth-Smith, un « fils de »…

Les premiers chapitres promettent le pire : héros dorés sur tranche, lycée huppé avec pestes de service, voiture de luxe, appartement de rêve, etc… etc …

Mes nerfs craquent (moi qui vous aime Mr Colin !) : serait-ce un énième avatar de Twilight mâtiné d’un zeste de Gossip Girl !? Argh !

Mais le malaise et l’angoisse s’installent dans ce New-York fantasmagorique à l’architecture baroque : ponts suspendus, passerelles aériennes, dômes étincelants à la Shuiten…

Anna souffre d’amnésie. Nous découvrons avec elle un monde dans lequel elle se déplace à la fois  avec assurance et incertitude. Tout lui paraît évident, tout lui paraît étrange…

De mystérieux messages s’affichent sur les murs de cette ville crépusculaire :

« Et si j’erre en ceci, si mon tort est prouvé, je n’ai jamais écrit, nul n’a jamais aimé. »

« Cependant,  dans mon âme, un regard chimérique vient montrer  ton fantôme à mes aveugles yeux.  »

Ana s’égare, trébuche, puis choisit enfin….

La fin est ébouriffante …

Merci Mr Colin !

Publicités

"

  1. livre sur mon bureau ! je reviens dire ce que j’en pense dès que j’aurai eu le temps de le lire, parmi 100 autres choses >.<

Un petit commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s