Bang Bang !!

Par défaut

Fermez les yeux. Libérez-vous l’esprit. Rien ne vous prépare à ce qui va suivre.
Bienvenue dans l’imaginaire débordant d’une jeune fille dont les rêves sont la seule échappatoire à sa vie cauchemardesque… S’affranchissant des contraintes de temps et d’espace, elle est libre d’aller là où l’entraîne son imagination, jusqu’à brouiller la frontière entre réalité et fantasme…
Enfermée contre son gré, Babydoll a toujours envie de se battre pour reconquérir sa liberté. Combative, elle pousse quatre autres jeunes filles – la timorée Sweet Pea, Rocket la grande gueule, Blondie la futée, et la loyale Amber – à s’unir pour échapper à leurs redoutables ravisseurs, Blue et Madame Gorski – avant que le mystérieux High Roller ne vienne s’emparer de Babydoll.
Avec Babydoll à leur tête, les filles partent en guerre contre des créatures fantastiques, des samouraïs et des serpents, grâce à un arsenal virtuel et à l’aide d’un Sage. Mais ce n’est qu’à ce prix qu’elles pourront – peut-être – recouvrer la liberté… (Allociné)

Ce film est une réelle surprise au vu de sa bande-annonce qui ne donnait pas du tout envie : trop de machisme, de trucs qui explosent dans tous les sens, et autres… un film bof pour faire court.

Quelle ne fut donc ma surprise de découvrir un film beau visuellement (même façon de faire que pour 300, à la différence que 300 est une véritable catastrophe ambulante avec un scénario bancal), musicalement et scénaristiquement (mot inventé pour l’occasion ;)).

Alors oui, j’ai envie de le dire, il faut le voir (même s’il faut s’accrocher un peu à certains moment). Ce n’est peut-être pas le film du siècle, mais voilà, on punch du balourd, des dragons, des SNICVETM (soldats-non-identifiés-car-vraiment-étranges-et-très-moches), ça fait grandement plaisir, et on en veut plus 😀

On retrouve un peu de notre liberté avec ces filles, et on oubli notre côté fleur-bleue.

Seul point noir (non ce n’est pas par référence à Neutrogena et Vanessa Hudgens…), c’est la fin qui est… argh ! (traduction : plus ou moins décevante) 😦

Et pour ceux que cela intéresse, voici les 6 premières minutes du film (enjoy :)):

Publicités

Un petit commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s