Tu te souviens ?

Par défaut

27 premières de Audrey Calleja

C’est un album tout simple avec des couleurs sourdes, des dessins, des collages, des personnages qui caracolent à travers les pages, des petites scènes de la vie quotidienne croquées sur le vif comme sur un coin de table.

Le premier tour de manège et la sensation extraordinaire d’être devenu le maitre du monde parce qu’on a attrapé au choix le pompon, la queue du Mickey ou n’importe quoi d’autre, pourvu que ce soit moi et pas les autres.

La première fois qu’on a fait du vélo sans les petites roulettes, ces fichues petites roues humiliantes qui nous collaient au sol et nous empêchaient de devenir des champions sous les applaudissements frénétiques d’une foule invisible.

La première fois qu’on s’est fait vraiment mal et une fois la peur et la douleur passées, comme c’était bon d’avoir mal si cela faisait de nous le centre du monde.

Et puis il y a toutes les premières fois : des choses graves et douces, l’amour, le sexe… La terre  s’arrête de tourner juste pour nous, nous sommes les élus  et le monde est à nous !

C’est un album gai et triste, tendre et caustique, qui fait sourire et mouille les yeux.

à decouvrir

Publicités

Un petit commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s