En savoir plus sur la Chine sans s’ennuyer

Par défaut

Vous aviez lu avec émotion « Le piano rouge » d’André Leblanc et illustré par Barroux  – dont la BFM avait exposé les originaux l’année dernière – sur la jeunesse de la pianiste Xiao-Mei envoyée au camp de rééducation de Zhangjiake 46-19 à la frontière de la Mongolie intérieure, comme tant d’autres intellectuels et artistes pendant la Révolution culturelle.

(Syros, 2008)

Vous aviez lu encore « Mao et moi »,  écrit et illustré par Chen Jiang Hong  sur sa propre enfance pendant la Révolution culturelle :

E114685                                                                                              (Ecole des Loisirs, 2008)

Vous aviez lu  et/ou regardé le travail de Dai Sijie dans « Balzac et la petite tailleuse chinoise » (cf. ci-dessous un extrait du film).

Mais vous vous sentiez relativement frustré de ne pas en savoir plus sur la Chine d’aujourd’hui, celle qui étonne, inquiète, défraye le plus souvent la chronique…

Alors jetez-vous sur les trois volumes de la bande dessinée : « Une vie chinoise« , celle de l’artiste Li Kunwu, illustrateur de son autobiographie depuis l’arrivée au pouvoir de Mao Zedong jusqu’aux premiers jours de l’année 2010,  « traduite » pour le lecteur occidental par Philippe Ôtié

et édités par Kana (Bruxelles) de 2008 à 2010.  Le troisième et dernier volume : « Le temps de l’argent », le bien nommé, est le plus éclairant, en particulier sur ces « plus ardents cadres de la période révolutionnaire » qui se lancent dans l’univers du marché, devenant « capitaines d’industrie après avoir porté très haut le petit livre rouge du Grand Timonier, mettant le même zèle à spéculer à la Bourse de Shangai qu’ils mettaient autrefois à organiser le travail des masses populaires. » comme l’explique Pierre Haski dans sa préface de la trilogie.

Li Kunwu a commencé très jeune par le dessin de propagande, puis s’est, plus récemment, intéressé aux minorités ethniques de sa province du Yunnan.  Ses dessins sont variés, tour à tour caricaturaux, réalistes, documentés ou poétiques. Des notes en bas de page permettent de comprendre  allusions ou  événements, de même que les placards explicatifs ; les pages colorées des différents chapitres rythment le récit et nous rappellent qu’il s’agit d’une autobiographie, avec leurs photos, leurs extraits de chansons populaires… On retrouve quelques thèmes de l’iconographie de la période maoïste, guère étonnant puisque Li Kunwu en était l’un des illustrateurs, mais également de très beaux paysages « classiques » et des dessins d’architectures variées qui  complètent l’ensemble, comme dans un carnet de voyage.

Philippe Othié a travaillé à rendre plus compréhensible pour nous,  Occidentaux, cette tranche de l’histoire de la Chine et c’est bien réussi, même si nous avons un peu de mal à accepter que tout ne soit pas tout blanc ou tout noir, que Li Kunwu ne condamne pas implacablement cette période de… « folie« , dit-il simplement, où se sont succédés famines organisées, incitations à la délations suivies d’exécutions arbitraires à grande échelle, destruction systématique des images, objets, comportements rappelant la Chine d’avant,  bref , « lavage de cerveau » à l’échelle du pays entier.  De même que les événements plus récents du printemps 89 sont passés quasiment sous silence : « J’ai la conviction que la Chine a avant tout besoin d’ordre et de stabilité pour son développement et le reste n’est que secondaire à mes yeux (…) Ce débat, j’aimerais le laisser aux générations suivantes, à celles qui n’auront pas connu les tourments indescriptibles auxquels nous avons trop longtemps été soumis. » Li Kinwu

Bonne lecture !

Et pour ceux qui ne l’auraient pas vu, un extrait du film « Balzac et la petite tailleuse chinoise » :

Publicités

Une réponse "

  1. Pingback: « Bronze et Tournesol  | «serialblogueuses

Un petit commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s