Lettres anonymes

Par défaut

Lettres anonymes de Josette Chicheportiche

Honorin a quinze ans. Il vit seul avec son père, sa mère est morte en le mettant au monde.

« Il parait que je ne suis pas d’un caractère très curieux. C’est mon père qui  dit ça.

– J’étais comme toi au même age. Je n’aimais pas les changements, la nouveauté, et quand j’ai voulu voir ailleurs, parce que c’était ce que tout le monde faisait, je me suis brulé les ailes et je l’ai regretté. Reste où tu es, c’est le mieux que tu aies à faire. »

Un jour, il reçoit une lettre…

Honorin est le narrateur : il nous parle de cette espèce de léthargie dans laquelle  il est englué, une vie toute en grisaille qui s’écoule sans heurts mais aussi sans passions.

Son père , affectivement  absent, semble constamment au bord de la crise nerveuse.

Les lettres, véritable jeu de piste, vont lui permettre de naître une seconde fois : naître aux parfums, aux couleurs, aux sentiments…

MAIS ( et je ne ne parle pas de la qualité du livre mais de ce que j’ai ressenti en le lisant )… Honorin et son père m’ont absolument agacée, totalement énervée et définitivement ennuyée… et j’aimerais de temps en temps rire un peu à la lecture d’un roman dit pour ado…

Publicités

Un petit commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s