Une antiquité en vacances…

Par défaut

Créatures de Florian Ferrier (Plon, juin 2011)

Olympe est en vacances avec ses parents près de Florence. Toujours à la traîne, elle préfèrerait se prélasser au bord de la piscine plutôt que de visiter les musées et autres palazzi. Lors d’un bref tremblement de terre, elle tombe dans une crypte, ouvre un cercueil de fer. Un peu plus tard, elle se rend compte qu’elle a libéré une force ancestrale et incontrôlable… Le jeune et beau Carthago est un Animus issu de l’Antiquité, et il est bien décidé à faire appel à Olympe pour retrouver ses pouvoirs…

J’aime l’écriture de Florian Ferrier depuis la série Naotak (Magnard, 2005 à 2006), et Créatures ne m’a pas déçue. Fantastique et un brin historique, l’histoire est originale, suffisamment creusée sans verser dans les détails inutiles. Ne promettant pas une suite, elle laisse toutefois quelques aspects non résolus : que va devenir Carthago ? Qui est vraiment Olympe ? Les personnages effraient, agacent, font sourire, bref nous touchent. Mais on ne s’y attache pas, c’est assez étrange. En fait, le lecteur assiste en spectateur fasciné au développement de cette intrigue singulière ; elle ne le captive pas, elle l’intrigue. On peut penser par moments à Instinct de Vincent Villeminot (Nathan, 2011), mais une version moins complice, moins sanglante et beaucoup plus resserrée. Très maîtrisé, so… why not ?

Publicités

Un petit commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s