Antipersonnel

Par défaut

Il y en a à effet de souffle, à fragmentation, bondissantes à fragmentation et directionnelles à fragmentation.Il y a les sous-munitions

Il y a en a une, p10 verte comme une petite grenouille et puis une p12 qui ressemble à une petite marmite avec un drôle de bouchon.

Il y a celle qui fait penser à un bidule bricolé par un enfant:je trouve une boite en plastique, je lui rajoute un bouchon et une étoile verte pour décorer.

P 28, c’est le sculpteur fou qui est entré en action

Elles ont des surnoms rigolos, pot de moutarde, plus martial dent de dragon, leger et poetique papillon.

Elles existent en plusieurs couleurs, bleu et rouge et jaune

Mais p 10 c’est la « Type-72 B de Chine elle est dotée d’un dispositif anti-manipulation qui empêche sa neutralisation ou son désamorçage. Basculée de plus de 8 degré, elle explose et arrache le membre qui l’a heurtée »

Celle de la p18 est artisanal et nous vient de Bosnie:  » En 2005, soit dix ans après la fin de la guerre, les mines ont fait 34 morts en Bosnie- Bosnie-Herzégovine »

Le modèle de la p28 la M-966/B se déclenche par la pression d’un pas ou au moyen d’un fil piège. Comme elle est dans le sol et n’est pas bondissante, ses effets se concentrent dans un rayon limité .

De quoi parlons nous? d’un album très étrange, dérangeant, effrayant,: un catalogue avec photos, description, mode d’emploi.Le catalogue des mines antipersonnelles.

Il y a quelques années Mathieu Kassovitz a fait un clip pour Handicap international: une famille un rien Cyrillus, une promenade dans l’odeur d’humus d’une foret en Automne, des allées cavalières, les parents qui discutent :la vie, les enfants , toute ses années à venir pleine de promesses;  leur deux garçons se prennent pour Robin des bois et  s’éloignent un peu.

Et puis une explosion et la sérénité et la normalité de cette journée volent en éclat il y a le sang, il y a la mort .La terrible efficacité du clip venait du décalage entre la banalité rassurante du quotidien et cette soudaine irruption de l’horreur.

« Bienvenu dans le royaume du vice » a dit un démineur à Raphael Dellaporta,

 « Les mines dépassent la simple logique militaire, elles franchissent le seuil de la perversité, continue de détruire bien après la fin des conflits, lorsque la vie a repris. »

« Le nombre de utilisations possibles n’est limité que par l’imagination de l’utilisateur. »

« Les mines antipersonnel, c’est le cynisme érigé en art de la guerre, la seule arme activée par sa victime: elle-même déclenche sa propre perte. »

Publicités

Un petit commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s