Desolation Road

Par défaut

Desolation Road de Jérôme Noirez (Gulf Stream – collection Courants Noirs – septembre 2011)

Californie, 1930. June attend son exécution à la prison de San Quentin. Elle est accusée de vols, meurtres et kidnapping en compagnie de son amant David. Un journaliste vient l’interroger ; il est gentil, s’intéresse au parcours de cette toute jeune fille à l’air si sage. Effectivement, le passé de June expliquera bien des choses. Tout ?

L’histoire démarre telle De Sang-Froid (Truman Capote), se déroule façon Bonnie & Clyde, et finit comme un western ! Assez court pour la matière qu’il déploie, le roman joue à la fois de l’aspect « coup de poing » d’une condamnation à mort à 17 ans, et d’une écriture faite d’effets d’attente. Attention, il ne s’agit donc pas d’un facile page-turner, même si la tension installée crée un rythme captivant : si le lecteur sait la fin, il ne sait pas le comment ni le pourquoi, et brûle de les connaître.

Cette époque décousue de Grande Dépression, de modernité balbutiante et de Prohibition puritaine fascine évidemment. Les temps troublés accoucheraient-ils de monstres ? Rien n’est moins sûr, car le maître mot du roman, avant même inconscience, semble être amour. Entre le simple prétexte narratif et l’homme complexe, c’est la présence sensible du journaliste qui permet la mise en perspective de l’épopée de June et David. Toute la subtilité sera, au terme d’un périple invraisemblable, de ne pas proposer de réponse claire sur la culpabilité de ces amants maudits. On sort alors du fait divers tragique pour rentrer dans la comédie humaine universelle…

Et les belles couvertures d’Aurélien Police…

Publicités

Un petit commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s