Les Larmes Rouges

Par défaut
« Le Temps n’est rien…
Il est des histoires qui traversent les siècles… »
Après une tentative désespérée pour en finir avec la vie, Cornélia, 19 ans, plus fragile que jamais, est assaillie de visions et de cauchemars de plus en plus prenants et angoissants.
Elle se retrouve alors plongée dans un univers sombre et déroutant, où le songe se confond à s’y méprendre avec la réalité.
Peu à peu, elle perd pied…
Mais, la raison l’a-t-elle vraiment quittée ? Ces phénomènes étranges ne pourraient-ils pas avoir un lien quelconque avec l’arrivée de ce mystérieux personnage dans sa vie ? cet homme qui, pourtant, prétend l’avoir sauvée, mais dont le comportement est si singulier qu’il en devient suspect… Et pourquoi diable ce regard, à l’éclat sans pareil, la terrorise-t-il autant qu’il la subjugue ?!
Un résumé plutôt intriguant, une couverture magnifique (made by l’auteur elle-même)…
Quand on entre dans ce roman, on ne sait pas trop à quoi s’attendre. Puis on est happé par l’histoire de Cornélia, jeune adolescente mal dans sa peau, qui déménage à Rougemont.
Des faits quelques peu flippant et gore se passent alors. Pourquoi ? Bonne question 😀
Je vous laisse découvrir la réponse par vous même !
On alterne des moments de présent et de passé, ce qui n’est pas pour me déplaire ! Le présent place les choses avec une Cornélia déstabilisée par ce qui lui arrive, et par sa vie plus que chaotique. Le passé, lui, nous aide justement à comprendre ce présent. Entre scènes sanglantes et scènes d’explications, on se retrouve et on comprend mieux ce qui se passe.
Cornélia, bien qu’exaspérante quelques fois, s’accroche pour connaitre la vérité face à des forces bien plus puissantes qu’elle, ce qui fait d’elle une véritable héroïne, avec un vrai caractère et une vraie force (même si elle n’arrête pas pleurer 😉 ).
Henri De Maltombes, le vampire-gardien de la jeune fille, est quant à lui à la fois agréable et détestable. Agréable dans le passé bien sûr, mais détestable dans le présent, ce qui rend les scènes entre Cornélia et lui parfois drôles, et adouci une ambiance pesante. 
L’arrivée de nouveaux personnages fait pétiller l’ensemble, car cela devient encore plus intéressant que ça ne l’était déjà 🙂
Bref vous l’aurez compris ce livre est à découvrir, avec un sujet rondement mené et bien abouti par l’auteur, qui pour un premier roman s’en sort comme un chef ! Une écriture simple et fluide comme de l’eau (ou ici du sang pour le coup) qui coule, et dont on veut s’abreuver encore et encore…

Deux suites attendent bien au chaud de montrer leur jolis minois… Prochain tome en 2013.

Publicités

Un petit commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s