Comment ne pas twitter idiot

Par défaut

« Aux habitants de la grotte de Lascaux, qui jouaient à Second Life avec des avatars d’aurochs et de bisons dessinés sur leurs écrans muraux, le tout sans électricité nucléaire… Chapeau bas ! »

C’est par ce trait d’humour que commence le livre « La toile et toi«  de Philippe GODARD et illustré par Marion MONTAIGNE aux éditions Gulf Stream (paru en août 2011).

Le reste du livre est à l’avenant : renseigné et enlevé.

« Internet, cette galaxie virtuelle peuplée de presque deux milliards d’individus dont quelques centaines de millions de geeks et d’innombrables avatars… tu en fais partie ! Comme eux, tu twittes, tu chattes, tu pokes, tu add – ou pas, tu surfes, tu postes des photos stylées, tu engloutis des heures de vidéos, tu te dandines devant une flash mob, tu t’aides un tout petit peu de Wikipédia pour ton devoir d’histoire, et tu te moques parfois des autres. Tes réseaux sociaux comptent 722,5 amis, et sans le web, la vie est nulle. Mais connais-tu si bien le Net ? De Big Brother à Mark Zückerberg, cet abécédaire te parle de l’histoire et des enjeux d’une technologie qui n’en finit pas de tisser sa Toile. » (cf. quatrième de couverture)

De Addiction à Zuckerberg, Philippe Godard passe en revue, sous la forme d’un abécédaire, un certain nombre de mots comme Avatar, Globish  ou Web 3.0, en passant par Confidentialité, Narcissisme ou Sérendipité… et, outre leur définition ou leur historique, donne des éléments pour questionner et faire réfléchir le lecteur. Chaque mot est en lien avec d’autres mots et de petits encadrés intitulés « Et toc ! » (du nom de la collection) précisent, informent et ouvrent de nouvelles pistes.

La présentation elle-même du livre est assez ludique : un marque-page est à détacher de la couverture, en tournant rapidement le bas des pages un flip-book s’anime, et vous pouvez toujours terminer votre lecture en jouant au quizz.

Cependant « La Toile (…) est un monde cannibale d’un genre nouveau. (…) [Qui] se montre très accueillante et plutôt sympathique. (…). Elle est le must du monde civilisé, et elle est même LA civilisation : si tu ne connais pas la Toile, c’est toi le Sauvage ! Savoir la déchiffrer, comment y circuler, être à l’aise avec ses règles est un gage de réussite sociale (…). Sachant toutefois qu’« aujourd’hui, plus des trois-quart de l’humanité n’ont pas accès à l’Internet, que le nombre de connectés ne croît pas aussi vite qu’on nous l’avait annoncé dans les années 1990, parce que la pauvreté reste le phénomène dominant de notre monde. Ce qui va se jouer dans les années à venir, ce sera d’abord la réduction de la fracture numérique ou, à l’inverse, le creusement d’un gouffre inouï entre les connectés et les débranchés, les paumés, les largués. L’autre partie concernera les internautes : comment vont-ils se servir du Net, que vont-ils aller y chercher ? De l’argent, des bonnes affaires, du sexe et des distractions ? Ou des informations, de la réflexion, de l’intelligence collective ? »

Sachant aussi que les gouvernements, autoritaires ou non, s’efforcent de brider la Toile, verrouiller le Net et en faire un outil toujours plus marchand, jamais innocent et sans y appliquer certains principes de précaution, il n’est pas inutile pour l’internaute de connaître le mieux possible ce monde en permanent développement afin de l’utiliser de manière circonspecte.

Ce livre est donc une bonne introduction, complétée par une bibliographie qui permet de continuer à s’informer sur les avantages – et les inconvénients – du monde virtuel.

Publicités

Un petit commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s