Le Petit Chaperon Rouge ou la complainte du pauvre Loup

Par défaut

Le Petit Chaperon Rouge – dont nous connaissons surtout l’adaptation de Charles Perrault – devient, revu et corrigé par Catherine Hardwicke, une friandise pour les plus grands.

On passe du conte-alerte « Attention au loup, petite fille ! » à la version « Attention à toi le loup ! », car le Petit Chaperon Rouge (Amanda Seyfried) est une délicieuse et froufroutante pom pom girl dont le coeur balance entre un vigoureux bûcheron et le fils du forgeron.

Ce dernier, pâle Lancelot égaré, aime d’amour la belle âme de la jeune damoiselle, alors que le bûcheron a des appétits plus robustes et plus prosaïques.

Le film se déroule dans un décor délicieusement gothique avec sombres forêts touffues, neige artificielle à gogo et lune de fin du monde.

Tous les élements du conte sont là : le  Chaperon Rouge avec sa pélerine et son petit panier, sa mère, sa mère-grand dans sa maison au fond des bois, le loup, présence terrible et tentatrice, le bûcheron…

Mais la mère est une pécheresse, la mère-grand a l’air halluciné d’avoir trop fumé et le loup mi-bête, mi-homme n’est pas celui que l’on croyait.

Gary Oldman (que j’aime d’amour) est tout à fait réjouissant en inquisiteur habité par ses crimes prêt à toutes les cruautés et qui ne se déplace jamais sans son hallucinant éléphant autocuiseur, brillante évolution d’instruments de torture moyennâgeux.

On ne s’ennuie pas une seconde et c’est ce pauvre loup qui attends son Petit Chaperon Rouge à l’orée du bois que nous plaignons… Mais grands dieux qu’en aurait pensé Mr Bettelheim !

Publicités

Un petit commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s