Féministes, s'abstenir…

Par défaut

Rappelez-vous :

« Un soir, il faisait un temps horrible, les éclairs se croisaient, le tonnerre grondait, la pluie tombait à torrent ; c’était épouvantable ! Quelqu’un frappa à la porte du château, et le vieux roi s’empressa d’ouvrir.

C’était une princesse. Mais grand Dieu ! comme la pluie et l’orage l’avaient arrangée ! L’eau ruisselait de ses cheveux et de ses vêtements, entrait par le nez dans ses souliers, et sortait par le talon. Néanmoins, elle se donna pour une véritable princesse.

« C’est ce que nous saurons bientôt ! » pensa la vieille reine. Puis, sans rien dire, elle entra dans la chambre à coucher, ôta toute la literie, et mit un pois au fond du lit… »

                     ANDERSEN, « La Princesse au petit pois ».

Comme vous pratiquez le camping à la dure avec vos parents depuis votre plus jeune âge, le « coup du petit pois » risque de ne pas fonctionner.

Alors, si vous avez réellement ^^ besoin de passer pour une « vraie » princesse , découvrez la méthode infaillible que Catherine MEURISSE – en pleine « Princesse de Clèvomanie » *– est allée tester pour nous à l’Académie du savoir-vivre de la baronne Nadine de Rothschild (je n’invente rien) :

                                                                                                           

et qu’elle a publiée en octobre 2010 aux Editions Les Echappés sous le titre  « Savoir vivre ou mourir : comment devenir une femme du monde en 24h« .

Certes, grâce au Professeur Paul Hitaisse (alias Philippe DUMAS dans « Le convive comme il faut« , édité par l’Ecole des Loisirs depuis 1986 ),

vous êtes déjà un jeune homme ou une jeune fille fort bien élevé(e), mais vous voici à l’aube de votre carrière professionnelle et vous savez que dans ce monde de brutes, il va falloir faire votre place. Parfois un petit plus fait la différence…

Et ce petit plus, Catherine Meurisse – qui travaille également pour Charlie Hebdo et d’autres magazines, comme vous avez pu le découvrir précédemment grâce au lien sur son nom – nous l’enseigne dans cette bande dessinée, avec humour, mais grande conscience professionnelle, tout en nous régalant d’extraits de son livre favori…

Même si, depuis, elle a finalement renoncé à devenir La Princesse de Clèves !

(*) Je vous prie de bien vouloir m’excuser pour ce néologisme ^^


Publicités

Un petit commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s