Vouloir vivre

Par défaut

Vouloir vivre

S ‘il arrive au peuple, un jour, de vouloir vivre,
Il faudra bien que le destin réponde,
Il faudra bien que s’ouvre la nuit,
Il faudra que cèdent les chaînes,
Celui que le désir de vivre n’a pas étreint à bras le corps,
S’évapore et disparaît au grand ciel de la vie,
Ainsi m’ont dit les êtres, tous les êtres,
Ainsi m’a parlé leur esprit caché.

Au sommet des montagnes, au plus secret des arbres,
Dans la mer déchaînée, écoute murmurer le vent:
 » Que je me tourne vers un lieu du monde,
Et je m’habille d’espoir, et me dépouille de prudence.
Je ne crains  la rigueur des sentiers ,
Ni le feu le plus altier.
Refuser la montagne haute,
N’est ce point vivre, à jamais, au fossé  ? « 

Aboulkâssem al -Châbbî

Que dire de plus… !

Extrait de : La poésie arabe, petite anthologie

Poèmes choisis par Farouk Mardam-Bey

Images de Rachid Koraïchi

Calligraphies de Abdallah Akkar chez Mango jeunesse

Publicités

Un petit commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s