Déclaration d'anniversaire

Par défaut

Déclaration d’anniversaire de Eléonore Cannone chez Océan

Aurélien est un charmant ado, 100% bio, commerce équitable et développement durable, doté de parents adorables : Juliette et Bénédicte, d’un oncle plus-que-parfait Teddy, d’une ravissante amoureuse Anna et d’un chat Bleu Russe pur race un rien prétentieux, Milfred.

 » Je vois tout. Je sais tout. J’entends tout. Tout le monde croit que je ne suis au courant de rien dans cette maison, que je ne comprends rien, mais ils se trompent. J’ai eu beaucoup de mal à faire comprendre à ma mère que je préférais habiter avec des roturiers dans une jolie maison de banlieue que de devenir chasseur de mulots dans un vieux château décrépi. »

Bien sûr nul n’est parfait : oncle Teddy, (en fait il s’appelle Robert !) par exemple, tombe amoureux avec beaucoup de constance de grandes et belles jeunes femmes blondes à la capacité pulmonaire démesurée, la dernière en date se nommant Cindy.

Et les parents d’Anna, mon dieu, les parents d’Anna sont un peu trop LBLTST ( En clair La Baule-Le Touquet-Serre-tête) pour satisfaire pleinement le côté aaaartiste de Juliette et Bénédicte.

Aurélien cristallise bien sûr tous les espoirs de ses mères :

« J’ai longtemps eu l’impression d’être un rat de laboratoire. Mes mères étaient persuadées que tôt ou tard, la vraie nature (artistique s’entend) de leur cobaye de fils allait finir par émerger. Le ciel allait exaucer leurs rêves en me gratifiant d’un talent. Pas vraiment inné, mais tant pis. Malgré mon manque évidemment de motivation, elles ont inlassablement poursuivi leurs expériences. J’ai suivi des cours de piano, de chant, de photographie, de peinture, de théâtre…  »

C’est son anniversaire, il a 17 ans ce soir et le monde va être ébranlé…

 » J’ai décidé de me débarrasser de ce poids qui m’empêche de manger. Mes mains contestent ma décision. Elles ont peur. Elles tremblent. Tant pis, je décide de les forcer à se reprendre. J’oblige ma main gauche à se servir de ma fourchette, je tape sur mon verre et je dis :
– J’ai une annonce à faire .  »

Soudain le ciel s’assombrit, des éclairs zèbrent le ciel, les cœurs s’arrêtent de battre, les yeux se révulsent et les filets de raie à la sauce miso se banquisent dans les assiettes : le bambin veut faire une prépa HEC.
HEC ?! Disent en cœur les mères éplorées mais c’est l’École du Crime, malheureux !!!
Ben oui dit l’innocent, je voudrais devenir banquier.

Banquier et pourquoi pas TRADER, traître !!!

« Tu te fous de nous, a enchaîné Bénédicte. Sa colère venait d’atteindre 9 sur l’échelle de Richter. Mais, bordel de merde, qui t’a lavé le cerveau en notre absence ? »
La situation devient incontrôlable ; le point de non retour est franchi.
BANQUIER aaarrrggglll, mais pauvre enfant sais-tu ce qui se cache sous les costumes trois pièces
coupés a Savile Row, ne t’es-tu jamais demandé pourquoi les banquiers avaient les canines si aiguës, veux-tu finir comme eux, errant la nuit dans les ruelles autour de la City, désespérant d’étancher une inextinguible soif d’or, sais-tu seulement ce qui se passe dans les caves de Goldman Sachs…
Mais l’impudent se rebiffe : quoi ! Mais c’était pas la peine de me la jouer Love and Peace, Black is beautiful, Sous les pavés la plage, Greenpeace et compagnie… Vous êtes aussi racornis de l’imaginaire que des LBLTS qui empêchent ma pauvre amoureuse de s’épanouir en dessinant des  » petits mickeys toute la journée, seule chez soi, collé à son chat » (dixit les parents d’Anna).

Hurlements puis silences, réflexions, méditation et bien sûr Happy End.

C’est un roman sur l’intolérance au sens large : l’intolérance sociale, sexuelle, l’intolérance qui consiste à évaluer trompeusement une personnalité au vue de son apparence extérieure, en fait l’intolérance dont on fait tous preuve un jour ou l’autre malheureusement.

C’est un roman plein de tendresse et d’humour.

j’ai bien aimé…

.

 

Publicités

Un petit commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s