NonNonBâ

Par défaut

Début des années 1930 sur la côte Ouest du Japon.

NonNonBâ est une petite grand-mère qui vient de perdre son mari, un moine mendiant. La famille de Shigeru l’accueille quelque temps, en échange de quoi elle effectue quelques travaux domestiques et s’occupe des enfants. Elle va « initier » le jeune Gégé (prononcer Guégué) à la connaissance des yokaï, ces animaux, monstres et autres créatures surnaturelles qui peuplent les maisons et l’univers des humains.

Il s’agit d’un récit autobiographique de Shigeru Mizuki, pionnier du manga et également auteur de « Yokaï : dictionnaire des monstres japonais » en deux volumes, paru en 2008 chez Pika. Cet automne 2012 vient de sortir chez Cornélius le premier volume de son autobiographie : « Vie de Mizuki, volume 1, l’enfant« .

« NonNonbâ » est sorti en 2006 chez Cornélius et a obtenu en 2007 le Prix du meilleur album décerné par le jury du Festival d’Angoulême.

L’histoire est triste et belle à la fois car Shigeru est confronté tout enfant à des situations aussi difficiles que la mort de deux de ses amies, à l’ostracisation que lui fait subir un camarade de classe, aux échecs professionnels de son père et à la réalité de ce Japon d’avant-guerre où l’on vend aussi bien des enfants…

Heureusement la famille est chaleureuse et soudée et il vit une grande complicité avec la sage et généreuse NonNonBâ qui sert de lien entre le monde du rêveur Shigeru, les coutumes de l’ancien Japon et le monde des adultes à la réalité souvent amère. Elle l’aidera à trouver en lui la force de faire ses deuils et à « utiliser » au mieux sa curiosité et son imagination débordante pour trouver sa voie.

Voie que pressent aussi le père de Shigeru, autre figure de rêveur… qui lui fait présent d’un cadeau dont on suppose qu’il augure de l’avenir de ce grand nom de la BD japonaise.

Un manga drôle et tendre et une belle (au sens figuré, car le dessin de Mizuki Shigeru est assez proche de la caricature) figure de vieille femme comme les auteurs japonais savent nous les dépeindre.

Publicités

Une réponse "

  1. Pingback: Shigeru Mizuki & Jean Joubert | serialblogueuses

Un petit commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s