Portugal de Cyril Pedrosa

Par défaut

Portugal, de Cyril Pedrosa est une imposante bande dessinée, une grande fresque sur la famille, les souvenirs, le drame de la page blanche et les petits riens de la vie quotidienne.

Portugal3

Simon est un auteur de bande dessinée qui n’arrive plus à écrire. Coincé dans une vie en lavis monochrome et terne, il se laisse aller entre ses petits boulots alimentaires, son bloquage d’écriture, et sa copine qui souhaiterait avancer dans la vie. Invité à un festival de BD au Portugal, il vit là-bas une révélation, un choc en retrouvant des souvenirs de son enfance. Ses grands parents étaient d’origine portugaise, il a passé quelques été là-bas. La bd s’illumine de couleurs plus chaudes, plus vives au fur et à mesure que Simon se remet à vivre, et non plus à subir passivement la vie.

« Je retrouve dans leurs visages des figures de mon enfance. Des cousins qui rient très forts, une tante dont j’ai oublié le nom qui parlent cette langue, si douce, si tendre. Toutes ces bribes de souvenirs épars recouverts par les mauvaises herbes du temps, c’était là, à l’intérieur de moi. Et je l’avais oublié. » (extrait de Portugal de Cyril Pedrosa publié chez Dupuis).

portugal 2

A son retour, Simon se rend à un mariage, l’occasion de revoir sa famille, de poser des questions et de se remémorer des souvenirs avec ses proches. A travers cette partie du livre, se dessine la vie du père de Simon, Jean, ce qui donnera ensuite à Simon d’en savoir plus sur son grand-père Abel.

Cyril Pedrosa retranscrit à merveille ce bonheur de se promener dans une ville étrangère, les sens en éveil, avec pour musique des bribes de phrases dans une langue qui nous est étrangère. Son livre est constitué de petits riens qui font la vie quotidienne, pas de grand drame, juste la vie qui passe. Ce n’est pas une autobiographie, même si il y a quelques similitudes avec la vie de l’auteur, comme ses retrouvailles avec le Portugal, mais celui-ci a souhaité garder la fiction pour plus de liberté d’écriture.POrtugal4

Le dessin est souple, parfois en transparence, les ambiances colorées évoluent au fil du livre pour coller à l’état d’esprit du protagoniste. Dans une interview, l’auteur dit avoir voulu un dessin plus spontané pour retranscrire le sentiment de liberté de Simon, qui se promène sans savoir où il va.

Portugal est un livre que l’on dévore d’une traite, avec le sourire aux lèvres. Et un peu de mélancolie car ce livre nous donne envie de nous replonger dans nos propres souvenirs d’enfance.

portugal

Publicités

Une réponse "

Un petit commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s