Courtney Crumrin et les Choses de la Nuit

Par défaut

Courtney Crumrin déménage.
Et ce n’est pas pour lui faire plaisir. Après avoir vécu des années au-dessus de leurs moyens, son père et sa mère ont enfin trouvé une solution à leurs difficultés financières. Ils partent en banlieue, dans la maison de leur très riche oncle, le Professeur Aloysius Crumrin. L’immense manoir victorien du vieux Crumrin ne détonne pas dans le quartier huppé de Hillsborough. Toutefois, Courtney va bientôt découvrir que l’oncle Aloysius a une sinistre réputation et que de sombres rumeurs courent sur lui et sa maison.
Et, bien que cet arrangement donne à ses parents l’apparente ascension sociale qu’ils désirent tant, Courtney a pour sa part l’impression d’atterrir en plein cauchemar. Un cauchemar où elle se voit rejetée par ses camarades de classe plus aisés. Et comme si ça ne suffisait pas, le vieux manoir poussiéreux semble abriter des créatures encore plus étranges que son père, sa mère ou l’oncle Aloysius. Elles rampent dans les couloirs sombres. Elles rongent des os dans les coins. Et parfois, elles grimpent sur le lit et observent Courtney pendant qu’elle dort. Son père et sa mère ne les remarquent même pas, mais l’oncle Aloysius sait tout sur elles.
Il les appelle… »les Choses de la Nuit. »

courtney c

Courtney Crumrin est une jeune fille qui n’a pas beaucoup d’amis. Le fait qu’elle vient de déménager n’y est surement pas étranger. C’est aussi sans doute parce qu’elle est étrange, solitaire et indépendante. De plus, elle habite et elle fait partie de la même famille qu’Aloysius, ce qui n’aide pas. Courtney est l’exacte opposée de ses parents qui tentent tant bien que mal de s’intégrer : elle n’a que faire de ce que l’on dit d’elle.

Dans ses moments de solitude, elle découvre la bibliothèque de son oncle qui est remplie de livres tous plus bizarres les uns que les autres. La nuit, elle entend des bruits étranges dans la maison : elle découvre que ce sont des créatures surnaturelles qui ne sont pas censées exister. Mais pas effrayée pour autant, la jeune fille leur parle, apprend à les connaitre, se fait piéger et les piège à son tour…

Différents thèmes sont abordés par Ted Naifeh : la solitude, l’amitié, le racket à la sortie de l’école, la popularité… L’auteur aborde aussi la difficulté d’intégration d’un élève qui arrive en cours d’année. Il explique aussi que la magie est illusoire, qu’elle ne résout pas tout, bien au contraire.

J’ai trouvé les dessins moyens pour les personnages secondaires, mais très réussis pour les monstres qui m’ont fait flipper par moment. La BD en elle-même est sympa, avec une histoire qui tient la route. Je lirai très certainement les suites 🙂

Cette série, forte de son succès, est disponible en intégrale, en noir et blanc, style manga, ou en couleur, et avec des couvertures au choix du lecteur.

Publicités

Un petit commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s