« Des oranges pour ma mère »

Par défaut

« La route, la mer,

les petites maisons,

avant c’était rien pour moi,

ces choses-là.

Depuis que je connais

les murs gris, j’ai appris à regarder.« 

Une jeune femme sort aujourd’hui de prison. L’attendent son fils, son mari et sa mère.
C’est le garçon qui raconte… Enfin… qui explore les registres des non dits.
Mais comme remarque l’enfant :

« Quand nous rêvons

pendant que les autres se taisent,

nous ne sommes pas dans le silence.

Nous sommes avec les bruits de la vie

et en conversation avec nos secrets.

Je me tais souvent

pour parler cette langue muette.« 

Une communication silencieuse réussit cependant à s’instaurer entre l’enfant et sa mère, le temps du trajet.

Illustré par Estelle AGUELON, publié aux Editions du Cheyne, dans la collection « Poèmes pour grandir »,

oranges

un texte poétique de David DUMORTIER qui nous a habitués aux sujets difficiles avec « La Clarisse » et « Mehdi met du rouge à lèvres ». Des textes qui font réfléchir et invitent à la tolérance.

Publicités

Un petit commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s