Paco Roca

Par défaut

« La tête en l’air », ce titre vous dit peut-être quelque chose ?

Il s’agit de l’adaptation en dessin animé du roman graphique éponyme de Paco ROCA paru chez Delcourt en 2013 :

9782756038759v

Le sujet n’en est pas spécialement drôle : parce qu’il souffre de la maladie d’Alzheimer, Ernest est placé par son fils et sa bru dans une maison de retraite. Un résident débrouillard et en bonne forme le prend sous son aile et l’aide à se battre afin de ne pas sombrer trop tôt et déménager à l’étage des « assistés ». Avec beaucoup de réalisme mais aussi d’humour et de tendresse, Paco Roca nous introduit dans ce monde captif que sont les résidences pour personnes plus ou moins dépendantes.

Après l’Espagne et deux Goya, le long métrage d’animation a obtenu plusieurs prix en France en 2012 :  l’ « Opera prima » prix du meilleur premier film au festival du film espagnol de Nantes  et une mention spéciale au Festival du film d’animation d’Annecy.

L’ Espagnol Paco ROCA n’est pas un débutant en bande dessinée et plusieurs de ses histoires ont déjà été édités en France, comme « L’ange de la Retirada » en 2010 chez « 6 pieds sous terre » ou « Le phare » en2004.

phare250

« Derniers jours de la guerre civile en Espagne, presque tout le pays est aux mains des troupes franquistes. Francisco, un jeune militaire républicain de dix-huit ans, essaye de rallier la frontière Française pour sauver sa vie. Blessé pendant sa fuite, il arrive à un vieux phare perdu sur un masse rocheuse solitaire. Telmo, le vieux gardien du phare est le seul habitant des lieux et hébergera Francisco. Le gardien est un vieil original qui vit dans son propre monde tout en s’occupant avec une scrupuleuse routine de son phare. Avec ses histoires d’aventurier sillonnant les mers lointaines et découvrant des endroits merveilleux, Telmo essaye de redonner le goût de vivre au jeune soldat. Il lui raconte ainsi les histoires du capitaine Nemo qui ne reconnaît ni roi ni patrie, ou d’Ulysse. Il lui parle de l’île de Laputa, lieu paradisiaque ou l’on peut redémarrer une nouvelle vie. Francisco est émerveillé par ces histoires qu’il croit authentiques. Il rêve d’arriver sur l’île de Laputa. Avec l’aide de Telmo, il construira un bateau pour réaliser son rêve… » (présentation de l’éditeur)

Une très belle histoire qui montre l’importance du rêve et des livres… grâce à la richesse du personnage de Telmo, dont on découvre à la fin le mystère.

Publicités

Un petit commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s