« On n’enseigne pas ce que l’on sait, on enseigne ce que l’on est »*

Par défaut

Malgré le titre aguichant, pas de révélation extraordinaire, juste la narration par Françoise GRARD de sa vie de prof, entre les bons moments et les moins plaisants.

« La vie secrète des profs » est parue l’été 2013, aux éditions Gulf stream dans la collection « Et toc ! ».

gde-profs

Ceci dit, Françoise Grard « revient de loin » si l’on en croit sa biographie :

« Du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours détesté l’école. Souvent absente, parfois rebelle, et le plus souvent barricadée dans mes rêves, j’y ai vécu dans l’attente des vacances. Pourtant je suis devenue professeur, un paradoxe dont je me réclame aujourd’hui pour affirmer qu’un élève récalcitrant a toutes chances de devenir un enseignant efficace. Conscient que l’école pour tous ne convient pas à tous, il saura peut-être mieux qu’un autre écouter avant d’affirmer, comprendre avant de juger. »

Très souvent, en effet, le prof était un bon élève et « le voilà confronté du jour au lendemain à des élèves qui ne ressemblent pas à celui qu’il a été et qui sont loin d’accueillir avec ferveur le merveilleux message culturel qu’il se donne la peine de leur transmettre. » 

Françoise Grard part du constat  que les professeurs évoquent rarement leur métier avec leurs élèves, aussi  dans son livre aborde-t-elle toutes sortes de thèmes de la vie d’un prof, de sa formation à sa première affectation, la seconde pâtissant malheureusement de l’inexistence de la première, de son pouvoir (réel ou supposé) à sa possible détresse, des copies à corriger, qui l’occupent une partie des vacances (eh oui !), au jour de l’inspection où la classe est souvent aussi « tétanisée » que lui, etc.

Mais la vie des élèves n’est pas oubliée, du maquillage au redoublement, avec en préalable le bulletin scolaire et le conseil de classe, la laïcité, la discipline, l’orientation, l’ennui ou la violence

Une cinquantaine d’entrées sur des sujets traités avec bienveillance par une prof qu’on sent passionnée par son travail tout autant que par ces jeunes (près de trois mille !) aux profils si variés qui lui ont été « confiés » tout au long de sa carrière.

Comme d’habitude pour cette collection une bibliographie, filmographie, sitographie invitent à « aller plus loin ».

Enfin, outre les illustrations de Nicolas Wild et le quizz, je vous laisse découvrir le petit plus, ludique, du livre ! [Un indice ? Une animation d’une fable de La Fontaine.]

(*) La citation complète de Jean Jaurès est : « On n’enseigne pas ce que l’on sait ou ce que l’on croit savoir : on n’enseigne et on ne peut enseigner que ce que l’on est. »

 

Publicités

"

Un petit commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s