Nouveaux riches

Par défaut

9782205071764-couv-I400x523

En 1989, j’avais découvert un livre qui m’avait beaucoup intéressée : « Dans les beaux quartiers » de Michel Pinçon aux P.U.F., j’y avais – entre autres – découvert l’énergie (et l’argent !) que mettent les familles bourgeoises à entretenir l’endogamie, mais aussi la valeur de la discrétion, ce qui différencie définitivement un authentique bourgeois d’un nouveau riche…

Quelques années plus tard Michel Pinçon et sa femme Monique Pinçon-Charlot, tous deux sociologues,  avaient affiné avec « Voyage en grande bourgeoisie » (1997) puis « Sociologie de la bourgeoisie » (2000) et une dizaine de livres plus loin, en 2010 dans « Le président des riches », ils avaient décrypté les liens qui unissent le président de l’époque et ceux par lesquels il aimerait être considéré comme un pair.

Mais on n’entre pas en bourgeoisie, on appartient ou pas à la bourgeoisie, la richesse au sens économique ne suffit pas et c’est ce qu’explique très clairement la récente bande dessinée de Marion Montaigne parue chez Dargaud, mettant à la portée de tous grâce à son trait plein d’humour le travail documenté des Pinçon-Charlot.

« Riche, pourquoi pas toi ? est une enquête fiction sur l’argent signée Marion Montaigne. L’auteur s’appuie sur les écrits de Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot, deux authentiques sociologues « spécialistes des riches »…

Riche, pourquoi pas toi ? est un one shot qui raconte l’histoire de Philippe Brocolis, heureux gagnant de la cagnotte du Loto. Avant, les choses étaient simples : pour Philippe, être riche, c’était – eh oui ! – avoir de l’argent ! Pourtant, après avoir reçu son gain, il s’aperçoit que ce n’est pas si simple à définir, la richesse. Avec l’aide des sociologues Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot, la famille part à la conquête d’un monde qui lui est totalement étranger, celui de la bourgeoisie.

Riche, pourquoi pas toi ? est une histoire complète, une BD documentaire et humoristique sur l’argent et les riches. » (cf. présentation des éditions Dargaud)

Dans le même temps, Monique et Michel Pinçon-Charlot ont écrit un nouveau livre : La violence des riches, Chronique d’une immense casse sociale, aux Editions Zones / La découverte, 2013. Avec en exergue cette citation de 1932, toujours d’actualité :

« Travaillant pour elle seule, exploitant pour elle seule, massacrant pour elle seule, il est nécessaire [à la bourgeoisie] de faire croire qu’elle travaille, qu’elle exploite, qu’elle massacre pour le bien final de l’humanité. Elle doit faire croire qu’elle est juste. Et elle-même doit le croire. M. Michelin doit faire croire qu’il ne fabrique des pneus que pour donner du travail à des ouvriers qui mourraient sans lui. »  Paul Nizan « Les chiens de garde »

Publicités

Une réponse "

  1. Pingback: "Une poignée de riches…" | serialblogueuses

Un petit commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s