Le singe de Hartlepool

Par défaut

Le singe de Hartlepool est une bande dessinée féroce sur la bêtise humaine, la peur de l’étranger et de l’inconnu, écrite par Wilfrid Lupano et illustrée par Jérémie Moreau.

Couv_169020

En 1814, alors que les relations avec nos voisins anglosaxons ne sont pas au beau fixe, un navire de la flotte napoléonnienne fait naufrage sur les côtes anglaises. Les débris arrivent sur la plage d’un petit village Hartlepool. Les habitants accourent pour fouiller les restes du bateau de leurs ennemis. Au milieu de tout ce fatras, il reste un survivant : un singe qui voyageait sur le bateau comme animal de compagnie. Mais ces anglais n’ayant jamais vu de leurs vies ni singe, ni français, un quiproquo se mis en place…

Une histoire inspirée d’une légende, qui parle de la bêtise humaine, du racisme et de l’ignorance. Le texte fait parfois rire, même si c’est un rire amer devant tant de stupidité. Les dialogues sont savoureux, et les dessins fluides donnent vie aux personnages. J’ai pris un grand plaisir à lire cette bande dessinée !

le-singe-de-hartlepool_05

Publicités

Un petit commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s