Gipi – Vois comme ton ombre s’allonge

Par défaut

Vois comme ton ombre s’allonge est le titre poétique et mystérieux du dernier livre de l’italien Gipi.

Dans ce récit dense s’entremêlent plusieurs histoires. Silvano Landi, écrivain, est interné en psychiatrie. Des obsessions le rongent, des images reviennent, se répétant encore et encore : un arbre sec et une station service. L’angoisse de la mort, du temps qui passe, de la jeunesse perdue :

« Si l’homme de 18 ans se réveillait d’un coup, une nuit, se levait et dans le miroir se voyait par magie, par malédiction avec le visage et la peau de ses futurs 50 ans, il mourrait. Il vomirait. »

41457

Landi a retrouvé les lettres de son bisaïeule, parti au front: témoignage sur la mort, la peur, la survie. Les lettres envahissent peu à peu son esprit, les histoires se mêlent… il faut attendre la fin du récit pour avoir toutes les pièces du puzzle en main et lever le flou du début de l’histoire. Un récit prenant, un livre qui ne souffre pas de plusieurs lectures tant il a à offrir. Gipi est toujours aussi fort en illustration, son texte est accompagné tantôt de dessins au trait enlevé pour le présent de l’hôpital psychiatrique, tantôt d’aquarelles aux couleurs sublimes pour ses fantômes du passé…

Couv_205839

Vois comme ton ombre s’allonge, Gipi

 

Publicités

Une réponse "

  1. Pingback: Le local – Gipi | serialblogueuses

Un petit commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s