La Fournaise

Par défaut

Tome 2 : L’Isolement

Alex et ses amis pensaient être enfin libres. Mais ils auraient dû se douter qu’on ne s’échappe pas si facilement de la Fournaise. Au lieu de ça, ils découvrent les horreurs qui se trouvent dans les tunnels situés sous la prison, bien pires que les panteleurs ou le directeur… Et le temps est compté avant qu’ils ne se transforment eux aussi en monstres ! Dans ce gouffre obscur, leurs pires cauchemars vont prendre vie…

la-fournaise,-tome-2-l-isolement

Le premier tome (ici) avait été un de mes coup de coeur de l’année dernière. Vu la fin, il me tardait de lire la suite ! Et je n’ai pas été déçue ! 🙂

Le ton est donné dès le premier chapitre, étant donné que l’on reprend là où on avait laissé nos pauvres héros : dans la panade totale. En s’échappant de la Fournaise, ils ne s’attendaient pas à trouver pire que cette prison. Et pourtant… Entre chiens féroces et rats mangeurs d’hommes et de cols noirs, les prisonniers ne savent plus où donner de la tête.

Surtout qu’ils vont vite se rendre compte que leur évasion n’a servi à rien, qu’ils ne font que tourner en rond : ils retombent rapidement sur la prison et sur les cols noirs qui les attendent de pied ferme.

Rien ne leur est épargné et rapidement le petit groupe de départ est éclaté. Gary se retrouve à l’infirmerie, endroit tout à fait terrifiant, et Alex et Zed sont enfermés à l’isolement, endroit où il faut lutter pour ne pas devenir fou. La Fournaise, c’est très sympa ! Ils vont toutefois pouvoir compter sur un élément extérieur, incarné en la personne (si on peut dire) de Simon…

Le rythme de ce deuxième tome est toujours aussi soutenu.  On retrouve la peur, l’action, le suspense et la violence déjà présents dans le premier tome. La Fournaise est une prison de l’enfer et l’auteur Alexander Gordon Smith nous le fait bien comprendre (pour peu qu’on ne l’ait pas déjà compris). On est toujours crescendo dans l’horreur. La seule question que l’on se pose c’est jusqu’où va-t’il aller ? Rien n’est épargné au lecteur.

J’ai toutefois un peu moins accroché qu’avec le premier tome : peut-être est-ce dû à un effet de surprise passé, ou alors est-ce parce qu’il se passe tellement de choses que ça en devient un peu lassant ? Je ne sais pas.

Ce n’est pas pour autant que je ne l’ai pas apprécié et je vais de ce pas lire la suite (cet auteur adore faire des fins tordues 😉 ) 🙂

La Fournaise, tome 2, L’Isolement, Alexander Gordon Smith

Publicités

Un petit commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s