A comme aujourd’hui

Par défaut

A-comme-aujourd_hui

A comme aujourd’hui de David Levithan aux Éditions Les Grandes Personnes

 »  Je me réveille.

Aussitôt, je dois déterminer qui je suis. Et il n’est pas seulement question de mon corps- ouvrir les yeux et découvrir si la peau de mon bras est claire ou foncée, si mes cheveux sont longs ou courts, si je suis gros ou maigre, garçon ou fille, couvert de cicatrices ou lisse comme un bébé. S’adapter au physique, c’est finalement ce qu’il y a de plus facile quand on se réveille chaque matin dans un corps différent. Non, le véritable défi, c’est d’appréhender la vie, le contexte de ce corps. « 

Ce matin est-il, est-elle Leslie, Amy ou Roger , Margaret, James, Tom ?

En une fraction de seconde il faut qu’il réagisse soit à la pression tendre d’une main sur son épaule, soit à une voix indifférente qui lui demande de se lever, qui sera à la table du petit déjeuner ? Un père , une mère ? Des frères ou des sœurs ?

Dans quelle famille va-t-il ouvrir les yeux ?

Dans quelle vie va-t-il se couler aujourd’hui ?

«  Pour autant que je sache, toutes les personnes qui me prêtent leur corps ont le même âge que moi. Je ne passe pas de seize ans à soixante ans. Pour le moment, je m’ en tiens à seize. Je ne sais pas comment ça marche. Ni pourquoi c’est ainsi. Il y a longtemps que j’ai arrêté d’essayer de comprendre. « 

Il s’est habitué à cette longue errance de corps en corps, se fait discret et s’interdit de manipuler ses hôtes.

Mais Justin, ce garçon odieux qu’il parasite aujourd’hui va lui offrir la plus belle des rencontres : Rhiannon, la petite amie qu’il délaisse.

Rhiannon va être celle qu’il va aimer , celle à qui il va pouvoir tout dire de cette existence incompréhensible qui lui fait endosser jour après jour les plaisirs ou les souffrances des garçons ou des filles qu’il habite.

 »  C’est quoi ton nom, demande-t-elle ?.

– Aujourd’hui, je m’appelle Megan Powell.

– Non . Je veux connaître ton vrai nom. »

L’espace d’un instant, je cesse de respirer. Personne ne m’a encore posé cette question. Et évidemment, de moi-même, je ne l’ai jamais dit à qui que ce soit.

«  A.

– A ? c’est tout ?

– A, c’est tout. Je me suis inventé ça quand j’étais petit. C’était en quelque sorte une manière de préserver mon intégrité tout en passant d’un corps à un autre, d’une vie à une autre. J’avais besoin de quelque chose de pur. Alors j’ai choisi la lettre A  » .

Lui qui n’a ni passé, ni futur, ni souvenirs qui lui soient propres va, à travers les corps multiples qu’il habite, essayer d’aimer pour la première fois .

 »  Que se passe-t-il au moment précis ou l’on tombe amoureux ? Comment un laps de temps aussi court peut-il contenir quelque chose d’aussi immense ? Soudain, je comprends pourquoi les gens ont parfois une impression de déjà-vu ? Pourquoi certains croient à des vies antérieures : l’écho de ce que j’éprouve résonne bien au delà des quelques années que j’ai vécues sur cette terre. »

Les sentiments qu’il éprouve pour Rhiannon  vont l’obliger à chercher frénétiquement le corps dans lequel il pourra leur créer un avenir.

Qu’est il prêt à accepter pour vivre cette histoire d’amour ?

Rien n’est dévoilé de la raison pour laquelle cette entité pénètre la vie des gens : la possession commence le matin au réveil et s’achève à la nuit .

On sait simplement que dés sa naissance il a commencé ce long voyage à travers les vies des autres.

Enfant,  il s’est posé des questions, et puis cette apparition de nouveaux visages chaque matin est devenu « sa » normalité. Il ne sait rien, lui même de, des raisons de cette vie fragmentée. Aura-t-elle  seulement une fin ?

Et surtout est-il le seul à pouvoir se glisser furtivement dans l’esprit des autres ?

C’est étonnant  et passionnant.

 

Publicités

Une réponse "

  1. Pingback: Will & Will | serialblogueuses

Un petit commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s