King’s Game

Par défaut

Nobuaki est réveillé en pleine nuit par un étrange sms qui met au défi deux de ses camarades de lycée de s’embrasser. Le mystérieux expéditeur du message prétend que la classe entière participe à un “King’s Game”. Jour après jour, les défis se succèdent, et les lycéens sont bien obligés de se rendre à l’évidence : ils ont 24 heures pour s’exécuter et la sanction en cas de désobéissance est la mort.

Suicides ou meurtres ? Puissance occulte ou criminel de chair et de sang ? Où qu’elles soient, quoi qu’elles tentent pour s’échapper, la mort vient trouver ses jeunes victimes, infaillible. Le couperet se rapproche dangereusement de nos héros… Parviendront-ils à découvrir la vérité avant qu’il ne s’abatte ?

1 classe, 32 élèves, 24 heures pour obéir. Une seule sanction : la mort.

Kings-Game-1-ki-oon

L’idée de départ de ce manga me plaisait. Des messages étranges venant d’une personne inconnue, une classe obligée de se plier au bon vouloir de ces messages. Au départ, ça rigole, on se dit que les gages ne sont pas obligatoires, que tant pis si les élèves désobéissent. Après tout, certains de ces gages sont presque irréalisables tellement ils sont cruels.

Sauf que rapidement, les choses empirent. Et ça devient vraiment gore.

Qui est le roi du jeu ? Qui va survivre ? Qui va mourir ? Qui sait certaines choses ? Qui, qui, qui … ?

Ce type de manga se fait de plus en plus. Un manga où le suspense est maitre, où les morts pleuvent, et où il ne fait pas bon être un héros.

King’s Game n’est pas sans me faire penser aussi bien à Doubt qu’à JUDGE de Yoshiki Tonogai, devenu maitre dans le genre. Deux mangas que j’affectionne tellement ils sont bien ficelés. Toutefois, avant d’être un manga, King’s Game est un roman de Nobuaki Kanazawa (publié aux éditions Lumen en France) pour téléphone portable (c’est deux fois plus drôle comme ça).

Vous apprécierez sans doute King’s Game, mais il faut avoir le coeur bien accroché (rien qu’à les regarder, les couvertures vous donnent un indice de ce qui vous attend dedans). Les plus bas instincts de l’espèce humaine nous sont montrés.

Mais après tout, comment est-ce que nous réagirions, nous, si cela nous arrivait ? Que ferions-nous à leur place ?

kings-game

Publicités

Un petit commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s