Ma Réputation

Par défaut

Laura, 15 ans, préfère la compagnie des garçons, celle de Jimmy, Sofiane et Théo. Les mimiques travaillées, les soirées filles, c’est pas trop son truc. Mais lorsqu’elle repousse les avances de Sofiane, ses amis lui tournent le dos et Laura se retrouve isolée et vulnérable. Seule en cours, seule au self, seule dans les couloirs. Les pires ragots circulent à son sujet sur les réseaux sociaux, la rumeur enfle et l’isolement de Laura grandit. 

ma réputation aymon

Ce petit roman de même pas 100 pages ne paie pas de mine, et pourtant, il vous prend aux tripes. Je l’ai lu d’une traite, en 2h, tellement il m’était impossible de le lâcher.

Tout va bien au lycée pour Laura, 15 ans, élève de 2nde. Elle est la seule fille parmi un groupe de garçons, Sofiane, Jimmy et Théo, et est à l’aise comme ça.

Sauf que le jour où Sofiane l’embrasse un peu trop près de la bouche, elle commence à douter, mais décide de faire comme si de rien n’était. Mais les garçons vont l’exclure de leur groupe, la laissant seule avec elle-même. « Pas grave », se dit-elle ! Jusqu’à l’apparition d’une photo qui annonce la lente chute douloureuse de Laura…

Ce roman aborde plusieurs thèmes plus ou moins classiques de l’adolescence : la recherche d’identité, l’amitié, la popularité, le conflit parents/enfant. Toutefois, un thème principal se détache de tous les autres : le harcèlement moral à l’école. On suit, impuissant, la lente descente aux enfers d’une Laura complètement perdue. On se dit qu’elle va réagir, se rebeller devant les regards, les ragots et les sourires moqueurs, les insultes. Mais rien n’y fait. Elle ne fait que sombrer sans savoir comment s’en sortir.

Et c’est sans doute ce qui fait de ce roman un roman crédible et réaliste. On ne sait pas comment nous même réagirions. En tant que lecteur, on veut imposer des choses au personnage, lui dire de se bouger, de taper du poing sur la table. Mais ce n’est pas comme ça que ça se passe, aussi bien dans le roman que dans la vraie vie…

Ma Réputation, Gaël Aymon

Extrait de questions à l’auteur (disponible sur le site de l’éditeur Actes Sud Junior) :

Votre roman Ma réputation traite d’un sujet délicat, le harcèlement entre élèves. Pourquoi avoir choisi ce thème et quel éclairage avez-vous voulu donner à celui-ci ?

Parce que nous l’avons tous connu. Le harcèlement à l’école a toujours existé. Nous avons tous de ces vagues souvenirs, désagréables et dérangeants, dont nous essayons de nous détourner parce qu’ils pourraient nous en dire trop long sur nous-mêmes. Ça a d’ailleurs été assez dur de regarder ces zones d’ombre en face. C’est la première fois que j’écris en partant consciemment d’un thème. Je voulais absolument éviter de le traiter avec misérabilisme. Je ne voulais pas non plus qu’il envahisse le récit, qu’il soit central. Le roman traite de nombreux autres sujets. Ne pas écrire un manuel pédagogique sur le harcèlement mais le récit d’une jeune fille qui affronte sa propre adolescence. Il fallait surtout que Laura ne fasse pas pitié. Qu’elle soit forte et touchante.

Publicités

Une réponse "

  1. Pingback: Aux tripes | Gaël Aymon

Un petit commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s