Mila 2.0

Par défaut

Mila vit avec sa mère dans une petite ville de campagne lorsqu’elle découvre que toute son existence n’est qu’un mensonge. Elle n’aurait jamais dû apprendre la vérité, elle n’aurait jamais dû se souvenir de son passé. Maintenant, elle doit fuir pour échapper à ceux qui la poursuivent : des agents qui veulent la désactiver car elle sait trop de choses, mais aussi un groupe mystérieux qui veut percer les secrets de son esprit. Mais la fuite n’aide pas Mila à accepter ce qu’il lui arrive, et la pauvre jeune fille semble perdue. Pour survivre, elle va devoir évoluer vers une nouvelle version, une version à même de la sauver.

mila 2.0

J’ai trouvé le début de ce roman assez artificiel, avec Mila qui va en cours, Mila qui devient très proche du petit nouveau sexy, ou encore Mila mal dans sa peau. Cela ressemble à tous les autres romans du genre… et c’est assez long. Bizarrement, le côté fleur bleue qui surgit parfois dans les moments les plus improbables m’a plutôt énervée car cela coupe l’action et rend le roman niais.

Quand elle découvre qu’elle est un androïde lors d’un accident, cela m’a plutôt mise mal à l’aise, tout comme le personnage. J’ai trouvé dérangeant qu’un être fait de boulons et de métal puisse avoir des émotions, ou tout simplement avoir une conscience humaine. Plusieurs fois au cours de ma lecture, l’histoire de Mila 2.0 m’a fait penser à I Robot d’Asimov, avec Sonny, un robot défiant les lois de la robotique pour prendre ses propres décisions. Sauf que Sonny, lui, ressemble à un robot et non pas à une humaine.

Heureusement, on a parfois tendance à oublier que c’est un androïde, ce qui rend les choses plus faciles.

Je n’ai commencé à apprécier ce roman qu’à partir de l’apparition de Lucas Webb, soit à la moitié du roman. Mila quitte enfin les jupons de sa « mère » et doit faire ses propres choix face au méchant de ce livre, Holland. Le côté action du livre se fait alors vraiment présent (combat avec la version 3.0 de Mila, parcours du combattant…), le suspense aussi (à son comble avec une course poursuite mémorable).

Au final, c’est un roman qui aurait pu être raté (il faut dire que ça partait mal…) mais qui se rattrape avec l’apparition de personnages humains qui souhaitent vraiment aider Mila…

Mila 2.0, Debra Driza

Publicités

Un petit commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s