Energies extrêmes

Par défaut

Si vous n’avez jamais entendu parler du gaz de schiste, c’est le moment de lire cette bande dessinée. Si vous avez déjà entendu parler du gaz de schiste, c’est aussi le moment de lire cette bande dessinée : « Energies extrêmes »  parue en août 2014 chez Futuropolis après avoir été publiée en 3 volets par « la Revue dessinée » !

Le dessin réaliste de Daniel BLANCOU aide bien à comprendre le propos de Sylvain LAPOIX.

9782754811026_cg

Et le propos de Sylvain Lapoix, c’est une enquête qu’il a réalisée en mai 2013 sur une zone d’extraction de ces hydrocarbures aux Etats-Unis dans le Dakota du Nord. Cela faisait déjà quatre ans que ce journaliste s’intéressait au sujet, remontant même jusqu’en 1949 pour comprendre ce qu’est la fracturation hydraulique, cette technique qui a libéré les gaz de schiste. Le but étant « d’atteindre plus de gaz ou de pétrole que celui situé dans les roches traversées par un forage ». « La pénurie de carburant au sortir de la guerre [poussant] à explorer de nouvelles pistes. La plupart des types qui faisaient ça étaient d’ailleurs d’anciens militaires [qui] tapaient dans les réserves de l’armée pour s’équiper » (pompes, napalm, etc.).

« Il allait se passer 60 ans avant que la technique ne soit appliquée aux gaz de schiste mais, en germe, le boom était déjà là. Mais la révolution dont je vous parle n’est pas qu’une affaire de petits chimistes. (…) Le boom dont nous parlons est aujourd’hui l’affaire de nombreux citoyens. Quinze millions d’Américains vivraient à moins de 2 kilomètres d’un puits de gaz ou d’huile de schiste. »

A petits pas, Sylvain Lapoix nous explique pourquoi et comment on en est arrivé là. Comment, après l’embargo pétrolier de 1973 et  l’hiver très rigoureux de 1976 qui a fait éclater la « bulle gazière »,  Jimmy Carter, président d’alors, promit une nouvelle politique énergétique alternative au gaz et au pétrole pour rendre le pays énergétiquement moins vulnérable.

Il raconte le financement des campagnes électorales par les pétroliers et les gaziers, et les techniques de propagande utilisées aux Etats-Unis auprès des administrations, des médias et des populations locales depuis le livre de coloriage distribué systématiquement aux enfants, les vidéos mensongères, les études universitaires falsifiées, les conférences-bourrage de crâne jusqu’à la tentative de culpabilisation individuelle :

« Vous ne voulez pas qu’on exploite votre gaz naturel ? Vous n’êtes pas patriote ? » (…) [En réduisant] notre dépendance aux importations d’hydrocarbures du Moyen-Orient, cela freinerait le financement du terrorisme. »

Méthodes pratiquées par d’anciens personnels militaires des unités de guerre psychologique…

Le récit de Sylvain Lapoix deviendrait vite fastidieux s’il n’était que technique, mais il se lit en fait comme un polar, un polar bien noir, qui nous concerne tous. Car « pendant que le paysage américain était redessiné par petites touches industrielles, d’invisibles frontières avaient été tracées sur la carte de France. »

Il explique au passage le rôle du prestigieux Corps des Mines… Les implications et compromissions de chacun aux plus hautes instances de l’Etat. Et, au niveau même de l’Union Européenne, le fichage et la surveillance des « TVO » (« travelling violent offenders », en français « délinquants violents itinérants »), mettant sur le même plan hooligans anglais, manifestants antiG20 et les militants écologistes !

Car, sinon, comment  faire oublier que ces gaz et pétroles rejetant des gaz à effet de serre contribuent largement au bouleversement climatique.

 IMG_0001

« Autant de façons de ne pas se poser la question du besoin réel que nous avons de ces foutus hydrocarbures. »

Publicités

Un petit commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s