Virgin suicides

Par défaut

Virgin suicides est un film de Sofia Coppola (1999), mais avant cela c’est le premier roman de Jeffrey Eugenides.

« On a affaire à une rêveuse totalement déconnectée de la réalité, en sautant elle a du penser qu’elle s’envolerait. »

Dans les années 70, dans une banlieue d’une petite ville du Michigan, vivent les cinq soeurs Lisbon : Cécilia, Thérèse, Bonnie, Lux et Mary. La cadette Cécilia s’ouvre les veines dans la baignoire. Ses quatre autres soeurs se suicideront également une à une, suivant le chemin tracé par Cécilia. Ce drame va plonger la petite ville de banlieue dans l’effroi et l’incompréhension, notamment un groupe d’adolescents. Vingt ans plus tard, ils se rassembleront pour confronter leurs souvenirs, mélange de ragots, de photos, de suppositions sur ce qui a pu pousser ces cinq jeunes filles qui les fascinaient à commettre ce geste, essayant de comprendre leurs souffrances.

Ce roman mélancolique raconte les premiers amours, la volonté de découvrir le monde malgré une mère puritaine, la recherche et l’obsession du bonheur du rêve américain.

La lecture de ce livre est forcément marqué par les superbes images du film de Sofia Coppola, ainsi que sa bande son : une réussite.

Bande annonce du film :

Une des chansons de la bande originale : Playground love de Air

Publicités

Un petit commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s