Belle gueule de bois /Pierre Deschavannes / Le Rouergue/

Par défaut

pie

 

Nous entrons dans la vie de Pierre par la cuisine. Il entend son père se réveiller… Il a pris une belle cuite la veille. Rien de bien surprenant pour l’adolescent, puisque depuis que sa femme est partie avec les filles, il est devenu alcoolique. Pierre est resté. Pourquoi ? par fidélité? par respect? par pitié?

Il s’est habitué à cacher les bouteilles, à taire sa colère mais est-ce-que son père pense à la douleur qui émane de cette situation? Comme tout bon accro il pleure le soir mais recommence le lendemain.

L’avenir de Pierre : devenir vagabond. Mais veut-il vraiment cela?

Rester et être le miroir de son père dans 20 ans ou trouver une issue ? la mort ou la bataille.

Ce texte est émouvant car l’auteur, de par son expérience, arrive à décrire ces sentiments qu’on a pour une personne qu’on aime et qu’on déteste à la fois. L’obligation pour un enfant dans cette situation de devenir « le parent » et  à tout jamais perdre son innocence.

J’ai tellement adoré que je regrette que le texte soit si court.

Merci Pierre Deschavannes !!

 

 

Publicités

Un petit commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s