Utopie à l’Essai…

Par défaut

Juin 1903, un homme descend du train en gare d’Aiglemont, à l’orée de la forêt des Ardennes. Son bagage est minimaliste : des outils et une valise remplie de brochures anarchistes.

Depuis la mort de son frère, guillotiné pour avoir commis un attentat meurtrier dans un café parisien, Fortuné Henry a compris que la violence de ses camarades anarchistes est contre-productive. Il a donc décidé de créer de toutes pièces une nouvelle société, basée sur l’amour et l’harmonie, dont il espère qu’elle remplacera, à terme, la société capitaliste qu’il exècre.

Dans un premier temps, il s’installe, seul, dans une clairière qu’il vient d’acquérir. Mais les idées anarchistes ont de l’écho dans cette région industrielle où les ouvriers travaillent péniblement dans les fonderies et les forges pour des salaires de misère.

Il est d’abord rejoint par un premier camarade, Franco, un menuisier du Piémont, mais des syndicalistes, des anarchistes, des « naturiens » des communes voisines viennent ponctuellement « donner un coup de main » pour édifier la future colonie qui comptera bientôt une vingtaine de colons.

Certes, des colonies autonomes ont déjà vu le jour aux Etats-Unis plus de cinquante ans auparavant, s’inspirant des idées coopératives de Robert Owen et en France, les idées fouriéristes ont, par exemple, influencé Godin pour la création de son Familistère installé à Guise dès 1859.

Mais Fortuné Henry et ses compagnons vont, outre la colonie libertaire, créer un journal de propagande et un lieu de rencontres qui aura son importance au plus fort des grèves qui secouent les Ardennes et le pays entier.

C’est tout cela que nous raconte Nicolas DEBON dans « L’Essai« , passionnant one shot qui vient de paraître chez Dargaud :

essai-l-tome-1-l-essai-one-shot

« Fonctionnant sur le principe de liberté et sur les préceptes libertaires, la communauté de L’Essai illustre à merveille l’espoir d’un modèle de société différent et exempt de toute autorité, dans une France plongée dans la misère. Un récit historique poignant sur un épisode méconnu de notre histoire et mis en images par un auteur au talent hors du commun.

Une aventure documentaire, un récit inspiré d’une histoire vraie, mais aussi une bande dessinée servie par un graphisme original avec des couleurs directes parfaitement appropriées aux décors majestueux. » (cf. Présentation éditeur)

 

Publicités

Un petit commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s