Coeurs de cailloux / Cécile Chartre / Alice éditions

Par défaut

coeurs de cailloux

C’est un roman qui se lit en un souffle et lorsqu’on le ferme … Ouah !!

L’action – immobile – se passe au bord de la mer.

Une vieille dame qui s’assoit tous les jours de 8h à 20h sur un banc avec son chien et une poignée de cailloux à côté d’elle. Un narrateur dont on ne connaît l’identité qu’à la fin , et enfin un ado taiseux, renfermé, transparent.

Chaque jour est un éternel recommencement : Eléonore attend son amoureux parti et jamais revenu. C’est un peu le scénario du film « Un jour sans fin » puisqu’elle est restée accrochée à ses 19 ans et ne retient que ce fameux jour où Théodore l’a embrassé lors d’une fête et lui a dit de l’attendre.

… L’amour qui rend fou.

Quant au  garçon, il entame sur ce banc un monologue, il s’invente des vies…alors qu’il n’a encore rien vécu .

Mais il faut vivre, tenter, se tromper, réessayer et ne pas « être assis sur ce banc depuis au moins mille ans, à rêver la vie plutôt que de la vivre« .

Très beau texte, surprenant .

Publicités

Un petit commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s