Exposition : « YSLAIRE, DE LA PLANCHE À L’ÉCRAN »

Par défaut

Yslaire, de la planche à l’écran »

jusqu’au 23 janvier, Bfm centre-ville.

 

P1050659

Après Mézières (2013), Juillard (201) et Hermann (2009), la Bfm poursuit son exploration des maîtres la Bande dessinée franco-belge.

Auteur de BD et réalisateur multimédia de la première heure, Bernard Yslaire se réinvente à chaque projet, jusqu’à changer de signature (Hislaire, iSlaire, Sylaire,…). Mais au travers de ses métamorphoses, une oeuvre se dessine : celle d’un artiste sincère et complexe,  passionné de narration graphique, pour mieux servir ses univers au romantisme noir.

P1050656

Né à Bruxelles, il débute à Spirou à 16 ans et lance Bidouille et Violette, première histoire d’amour de la BD franco-belge. En 1985, associé à Balac pour le premier titre, il entame la saga-culte Sambre qui fera sa renommée. Six albums et trois cycles dérivés confirmeront un succès autant public que critique.

DSC_1234

À partir de 1997, il crée, produit, programme et réalise l’un des premiers web-feuilleton, volontairement novateur : Mémoires du XXe ciel. Sous le titre de XXeciel.com, le récit est adapté en bande dessinée, bousculant tous les codes du genre. Le Ciel au-dessus de Bruxelles (2006-2007) confirmera les interrogations de l’auteur sur les médias et l’Histoire, son dialogue plastique avec la photographie, et le tout-numérique.

 

 

Publicités

Un petit commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s