Le Maître d’armes

Par défaut

Cette BD de Xavier Dorison se situe au XVI siècle, dans le contexte troublé des Guerres de religions et de profondes mutations sociales : la bourgeoisie commence à s’affirmer sur la noblesse, de nouvelles armes commencent à rendre la chevalerie obsolète, l’imprimerie commence tout doucement à véhiculer des idées nouvelles…

couv-1200-555x732

Je laisse au lecteur le plaisir de découvrir par lui-même l’histoire. Disons que celle-ci est relativement banale, comportant son lot de poursuites, combats et trahisons, ingrédients indispensables à ce genre de BD. On regrettera aussi le côté manichéen des personnages et quelques invraisemblances historiques.

Ce n’est pas ce qui a retenu mon attention.

Le titre annonce une BD sur le thème du combat historique, sujet hélas des plus maltraités tant au cinéma qu’en BD.

Je ne compte pas faire ici un cours d’histoire, j’invite toute personne intéressée par le sujet à chercher sur internet «  Arts martiaux historiques européens ».

Cette BD est conçue à la base pour des passionnés, connaisseurs de techniques de combats historiques et en cela elle remplit bien son rôle, le rendu des combats étant excellent, les spécialistes reconnaîtront à chaque planche des gestes bien particuliers.

le-mac3aetre-darmes-dorison-parnotte-sanglant

Cela dit, nul besoin d’être féru de Hans Talhoffer ou de Fiore de Liberi pour apprécier le dynamisme de l’histoire, et la qualité des dessins.

ma110-555x730

Cette BD évite adroitement l’écueil d’être une œuvre pour geek de la reconstitution historique tout en apportant des pistes de réflexions aussi intéressantes qu’inattendues.

Pour un lecteur contemporain la question de la traduction de la Bible en langue commune, ou les querelles de maîtres d’armes concernant la prédominance de la rapière italienne sur l’épée longue de type médiévale peuvent sembler des problèmes des plus obsolètes et bien éloignés de nos préoccupations quotidiennes.

Pourtant, en filigrane, cette BD montre comment la simple évolution d’un objet, ou l’apparition d’une idée nouvelle, d’une volonté de mettre à disposition des peuples un art ou des savoirs jusque là réservés à une élite, entraîne de profonds bouleversements au sein des sociétés.

On regrettera qu’elle ne comporte qu’un seul tome ; une série aurait permis d’approfondir les thèmes abordés, laissés ici à l’état d’ébauche, mais offrant, à mon avis, plusieurs pistes de réflexions intéressantes.

Vous trouverez cette BD à la BFM Centre-ville, en adulte à la côte BD PAR et au Pôle Jeunesse à la côte ADO BD MAI.

Publicités

Un petit commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s