Une belle fin (Still Life) de Uberto Pasolini

Par défaut

Dire que j’aurai pu passer à côté de ce  Dvd de la Bfm !

John May a un travail surprenant : quand une personne meurt sans famille connue il doit retrouver ses proches. Mais malgré toute sa bonne volonté, il se retrouve souvent seul aux funérailles, jusqu’au jour où il doit s’occuper du cas d’un de ses voisins.

On retrouve ce style de réalisation très british qui traite d’un quotidien sans fioriture et sans magie pour s’attacher à l’essence même des personnes.

Eddie Marsan joue cet homme d’apparence terne qui inspire la mélancolie tant sa solitude est grande.

Et pourtant, il réussit à toucher le coeur des gens.

Les larmes me sont montées tant la fin est belle.

 

 

 

Publicités

Un petit commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s