Zombies panic miam miam !!!

Par défaut

Zombies panic

de Kirsty McKay

au Seuil

9782021071184

Bobby est restée dans le car avec le chauffeur, et Rob Smitty le bad boy du lycée. Et même si elle a une furieuse envie d’aller satisfaire un besoin pressant, elle n’ira pas rejoindre cette punaise d’Alice Hicks et sa bande de décérébrées. Ce voyage scolaire est un échec total et cet arrêt au restaurant lui permet de souffler un peu.

Elle ne le sait pas encore, mais être le mouton noir du lycée a quelques avantages :

 » – Respire un bon coup, et raconte nous ce que tu as vu.

-Je vous l’ai dit : ils sont tous morts, répète-t-elle, la mâchoire crispée. J’étais dans le restaurant, je suis allée aux toilettes… Quand je suis revenue, ils étaient tous affalés sur les tables, on aurait dit qu’ils s’étaient endormis. Au début, j’ai cru que c’était une mauvaise blague, alors je me suis approchée de Libby, Em et Shanghai, et quand j’ai secoué Em, elle est tombée par terre.

Les lèvres d’Alice tremblent et ses yeux se remplissent de larmes.

-Elle ne respirait plus. Plus personne ne respirait !

-Tu en es sûre ? »

C’est à la fois une bonne et une mauvaise nouvelle pour Bobby.

La bonne nouvelle, c’est que la totalité des pécores ont été éliminées d’un coup, la mauvaise c’est qu’Alice Hicks, la pire d’entre elles, a survécu.

Il y a également Pete Moore, dit l’Albinos, autre laissé pour compte qui s’était réfugié dans les toilettes.

La situation va rapidement devenir incontrôlable, les morts ne se contentant pas de rester à l’état de cadavres.

Notre fine équipe est bloquée dans le car, la neige tombe, il fait un froid glacial et tous les clients du restaurant -lycéens , profs et clients de passage- commencent à les lorgner comme de potentiels hamburgers.

C’est le moment de faire preuve d’imagination et de célérité !

La fuite, il n’y a que ça de vrai !

Ah les zombies, une manne pour les auteurs, car qui peut résister à un morceau bien juteux (je demande toujours la cuisson saignante !!!) et qu’importe si c’est le bras ou la jambe du voisin !

Mais ce roman est une bonne surprise avec un rythme haletant et beaucoup d’humour.

Personnellement j’adore les enfants contaminés que notre héroïne baptise illico les zombinos, les zombies en kilt (Écosse oblige!) qui cornemusent à tout va dans les vertes prairies.

Il y a également les animaux zombies dont un vache particulièrement fringante :

 » Elle n’a pratiquement plus de tête : crâne blanc parsemé de tâches sanguinolentes qui ont été un museau, une bouche, des joues. La peau sur son énorme ventre enflé est tendue à se rompre, transparente, et les organes, visibles, frémissent. Elle avance si gonflée qu’elle est à peine capable de marcher et tombe dans l’eau. Mais ces yeux demeurent rivés sur moi et Marguerite a soif de sang. »

Difficile après ça de prétendre que c’est de la viande bio !

Classiquement il y a un virus, l’antidote, les méchants du laboratoire Xanthro, et des zombies, des zombies, des zombies et encore des zombies…

Pour se faire peur pendant les vacances en guettant sur le sable les possibles symptômes chez vos voisins de rabanes !!!

Publicités

Un petit commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s