Un clandestin au Paradis

Par défaut

Un clandestin au paradis

de Vincent Karle

chez Actes Sud junior

 

« C’est ma faute.

Ce qui est arrivé, je l’ai pas voulu.

Je l’ai pas voulu mais c’est arrivé quand même,

et maintenant voilà, il est trop tard pour réparer.

Quand ils sont venus, c’était pour me chercher, moi,

mais finalement c’est lui qu’ils ont emmené, et moi je suis resté.

Aujourd’hui je suis seul, et lui, je ne sais pas où il est. »

Lorsque Zaher arrive dans la classe de Matéo en seconde, c’est comme si le fils à Ben Laden s’était inscrit au lycée.

Afghan, avec un pakol sur la tête, c’est de la graine de taliban.

Heureusement Matéo n’est pas complètement stupide.

Il se rend rapidement compte que ce garçon, réfugié en France avec ses parents et sa petite sœur, est juste un ado, comme lui.

Comme lui, mais sans papiers, l’Afghanistan n’étant pas un lieu de villégiature idéal, on comprend que le père de Zaher ait tout fait pour protéger les siens.

Mais la famille est en attente de validation d’un dossier de demandeurs d’asile et lorsque la police, qui cherche de la drogue, fait une descente musclée dans le lycée, Mateo et Zaher sont arrêtés.

L’un pour possession de substances illicites, l’autre pour absence de papiers.

L’arrestation et la garde à vue des deux garçons est extrêmement brutale et Zaher est expulsé.

Matéo, ado lambda qui aime bien pêle-mêle se laisser vivre, les cours d’histoire, bien rigoler avec ses potes, faire la fête, photographier tout ce qui passe à portée de son objectif, prend de plein fouet les violences commises par ceux qui sont chargés de les protéger.

Je n’ai jamais pensé que les familles ou les individus qui quittaient leur pays natal au péril de leur vie le faisait par plaisir, pour faire un petit voyage d’agrément.

On quitte un pays parce qu’on vit la peur au ventre, parce que les interdits sont si nombreux que la vie devient intenable, parce que la mort est présente partout, parce qu’on crève de faim, parce qu’il n’y a plus d’espoir.

Alors oui, c’est un livre magnifique, émouvant et qui met la rage au cœur.

Publicités

Un petit commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s