Prunelle de mes yeux. Marion Muller-Colard – Editions Gallimard

Par défaut

 

Prunelle étouffe à cause de sa mère. Elle ne peut pas sortir seule du collège, elle ne peut rien faire sans que sa mère soit au courant (en plus elle est psy!).

Heureusement son père est là (mais il ne peut pas faire grand chose pour changer l’état d’esprit de sa femme) et il y a sa tante, reporter photographe qui ne tient pas en place : une bouffée de liberté sur pattes.

Un jour Prunelle explose !

 » J’ai peur de dire des horreurs que je pourrais regretter. J’ai presque peur de la tuer. Alors je me tais. »

Et  elle apprend…

Je ne veux pas spoiler la lecture. Mais jolie narration sur l’identité et la famille.

Livre réédité en poche pour une lecture facile sur la plage!

A la Bfm

 

 

 

Un petit commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s