Archives d’Auteur: BishopSuzy

Topo

Par défaut

Un nouvelle revue vient de faire son apparition à la Bfm :

C’est une revue en BD qui paraît tous les deux mois. Elle existe depuis 2016. Topo propose de raconter l’actualité, la société, la culture à travers des reportages, des portraits en bande dessinée. Le numéro de Mai-Juin propose des témoignages et un historique sur la gay-pride, un reportage sur le lien entre vêtements et stars de la musique, une visite au musée d’histoire naturelle de Londres ou encore un focus sur le métier de reporter de guerre…. Bref les sujets sont très variés !

Topo est créé par la même équipe de journalistes que La revue dessinée. Topo est né d’un désir de s’adresser à un public plus jeune (- de 20 ans, mais les plus vieux prendront aussi plaisir à la lire !) Voilà ce que Franck Bourgeron, directeur de la rédaction disait à Télérama en 2016 :

« Avec Topo, nous voulons donner des clés aux jeunes lecteurs ; au travers de reportages, de portraits, d’analyses ou de témoignages entièrement dessinés, nous leur proposons d’apprendre à décrypter l’actualité, à hiérarchiser les faits, les mettre en perspective… En nous servant de la grammaire très riche de la BD et de leur goût pour les images, nous voulons ramener les moins de vingt ans vers l’information. Topo est à la fois une pédagogie du dessin et une pédagogie par le dessin. »

Tout comme La revue dessinée, c’est une réussite.

Publicités

Le patient

Par défaut

Une adolescente erre dans la rue, ensanglantée, un couteau à la main. La police découvre alors chez elle toute sa famille massacrée. Seule son frère, Paul, échappe à la mort. Il restera dans le coma pendant plusieurs années, pour finalement se réveiller à 21 ans.

A son réveil il est pris en charge par Anna, une psychologue spécialisée en criminologie. Elle veut l’aider à se remémorer cette nuit-là, à combler ses trous de mémoire… La soeur de Paul a-t-elle vraiment commis ce massacre ? Qui est cette homme en noir qui terrorise Paul dans ses cauchemars ?

Après Ces jours qui disparaissent Timothé le Boucher revient avec un polar psychologique, une histoire de manipulation malsaine. Le scénario tient le lecteur en haleine, c’est brillant et bien mené.

Open Bar

Par défaut

Fabcaro, l’auteur de Zaï, zaï, zaï, zaï, son plus gros succès, revient avec une BD à l’humour absurde (le mot est faible) dont il a le secret. Open bar c’est une histoire par planche, avec des situations du quotidien qui nous sont familières…mais, à chaque fois, un petit détail fait tout basculer dans une autre dimension. La dimension de l’absurde, du 36ème degrés, du grinçant, des Monty Pythons…  Tout le monde n’aimera pas, moi j’adore !

 

Peau de mille bêtes

Par défaut

Belle est la plus femme du coin. Elle est courtisée par de nombreux hommes, et elle cède finalement au roi Lucane. De leur union naitra une petite fille, Ronces… A la mort de sa mère, le roi chasse sa fille car elle lui rappelle sa défunte épouse… et au passage il lui jette un sort. Elle voudra dévorer tous ses futurs prétendants qui l’approcheront de trop près ! Un jeune adolescent croise Ronces cachée au fond des bois, où elle vit entourée d’animaux… c’est le coup de foudre mais comment vivre une histoire d’amour où l’être aimé veut vous dévorer…

 

Stéphane Fert illustre superbement cette adaptation en BD d’un conte de Grimm. Un vrai bonheur de lecture !

Tropique de la violence

Par défaut

Tropique de la violence est un roman de Nathacha Appanah qui a été adapté sous le même titre en bande dessinée par Gaël Henry.

Marie est une jeune infirmière à Mayotte. Ses désirs de maternité se font de plus en plus forts, alors quand une jeune femme fuyant les Comores dépose son bébé dans ses bras à l’hopital Marie l’adopte tout de suite. Même si il a les yeux vairons, signe du djinn et raison de l’abandon de sa mère.

Marie élève Moïse, dans une vie de blanc, une vie de privilégié, protégé de la violence. Mais quand Moïse a 15 ans, Marie meurt brutalement. Il se retrouve alors seul, à la rue, confronté à la misère et aux gangs…

Le prince et la couturière

Par défaut

Le roi et la reine organisent un grand bal dans le but de trouver une partenaire à leur fils, le prince héritier. Toutes les jeunes filles se parent de leurs plus belles toilettes pour cet événement. C’est l’effervescence dans l’atelier de couture où travaille la jeune Francès. Et comme tout le monde est débordée, elle se retrouve avec une robe à créer toute seule… Elle laisse cours à sa créativité, et sa création fait grand bruit lors du bal, choquant par sa modernité.

Le lendemain, alors qu’elle allait être renvoyée par son patron, un homme lui propose une forte somme d’argent pour l’employer pour sa maîtresse la mystérieuse Lady Cristallia…

Cette BD de Jen Wang a eu Fauve jeunesse au dernier festival de la BD d’Angoulême. Cette histoire d’amitié et d’affirmation, d’acceptation de soi se lit avec plaisir.

Movieland

Par défaut

Movieland, de David Honnorat est le livre parfait pour tous les amoureux de cinéma. Que l’on soit débutant ou confirmé, que l’on aime rêver, pleurer, rire ou frissonner il y en a pour tout le monde !

Ce drôle de livre est partie d’une carte. Son auteur a dessiné un monde imaginaire, avec des chemins, des routes. Ces chemins représentent des groupes de films, par thème. On part d’un film qu’on a aimé ou envie de voir, et le chemin nous amène ensuite vers d’autres films. Il y a  1880 films répertoriés sur la carte… de quoi occuper les longues soirées d’hiver !

Et cette carte a donné naissance à un livre, où se présentent là aussi également des parcours mais avec cette fois un court article pour parler de ces films. Il y a 50 parcours, avec à chaque fois en introduction la difficulté, la durée totale du parcours, le nombre de films.

 

Par exemple le parcours « Spoiler alert », de Citizen Kane à L’empire contre-attaque. Citizen-Kane, Memento, Les autres, Sixième sens, Le village, Les diaboliques, Sexcrimes, Usual suspect, L’empire contre-attaque. 9 films pour 16h34 minutes… Ce parcours regroupe des films aux genres différents, aux époques éloignées mais qui ont pour trait commun d’être des films à chute, où le twist final donne l’explication, la saveur du film !

La carte est vendue avec le livre, pour pouvoir parcourir la Vallée de l’amour, les plaines de l’aventure, ou les lacs de l’horreur !

Un super livre, pour ne plus jamais dire « je sais pas quoi regarder ce soir  » !