Archives d’Auteur: moustik

Louise en hiver – Film d’animation de Jean-François Laguionie

Par défaut

Magnifique film d’animation qui traite de la solitude liée à la vieillesse, des souvenirs, du temps qui a passé.

Laissée seule à Biligen, Louise, une vieille dame, se reconstruit un quotidien dans cette station   balnéaire que tous les touristes ont désertés. Ses journées sont ponctuées par la douche, la pêche, les repas, promenades et écriture.

Une douce tranquilité nous absorbe tant par la voix de Louise que par sa cadence. Les mois s’égrainent et un autre personnage fait son apparition. Le chien Pépère. Vieux lui aussi, il sera le compagnon de route, l’ami, l’oreille attentive.

Sans pathos, Jean-François Laguionie met en lumière l’exclusion  des personnes âgées  car pas assez dynamiques, qu’on laisse car elles représentent la fin de vie. On alterne entre les vagues du passé et celles du présent jusqu’à arriver à un état de sérénité.

Toute cette ambiance est portée par des images réalisées à la gouache et aux pastels qui rendent la mer et le ciel si beaux ou si tourmentés.

 

Vous trouvez le dvd à la Bfm et plus largement les créations de Jean-François Laguionie.

Publicités

Coupé en deux – Charlotte Erlih – Editions Actes sud junior

Par défaut

Les parents de Camille ont divorcé.

ils ne s’aiment plus et se partagent la jeune fille en garde alternée. Petites mesquineries, regrets, remords. Camille se trouve obligée de faire un choix. Part-elle en Australie avec sa mère ou reste-t-elle à Paris avec son père? Qui va supporter le mieux son départ? Toutes ces questions, elle se les pose alors qu’elle va rentrer dans le bureau de la juge:

« Qu’est-ce que tu voudrais, toi, dans un monde idéal? reprend la juge après un silence.

Ce que je voudrais, moi, dans un monde idéal?!…

Je voudrais ne vivre qu’avec Maman et ne vivre qu’avec Papa.

Je voudrais arrêter d’être trimballée d’un endroit à un autre et en même temps vivre des deux côtés. Je voudrais partir en Australie avec Maman et que Papa vienne aussi. Je voudrais que la question ne se pose pas. Si je n’existais pas, la question ne se poserait pas. Dans un monde idéal, je serais morte à la naissance; Et mes parents auraient été libres. »

Chronique classique de la vie d’un enfant de parents divorcés. Le texte fera écho à ceux qui ont vécu l’expérience.

A la bfm

 

Fani – Christophe Léon – Oskar éditeur

Par défaut

 

Fani est une jeune fille de 17 ans. Ses capacités intellectuelles lui ont permis d’obtenir son bac rapidement et de commencer des études de droit à Paris.

Elle boîte, n’est pas vraiment jolie et soigne sa tristesse en mangeant.

           « D’un doigt, enfoncer les écouteurs dans les oreilles, pousser le son jusqu’à la limite du supportable. S’assoir sur le lit, bouquiner n’importe quelle revue idiote. Impossible de relire ses cours. Feuilleter les pages, tomber sur un reportage. Des militaires en opération au Mali. Fermer les yeux. S’empêcher de penser à son père, sergent dans les paras, décédé au cours de manoeuvres en Corrèze. »

Tel un automate, elle assure le quotidien minimum. Elle regarde la vie passer à côté d’elle grâce à ses deux colocataires.

Pour se faire un peu d’argent, elle dépose une annonce pour faire du babysitting. C’est Flore qui va répondre. Vieille dame qui a besoin de compagnie, une relation grand-mère/ petite fille va s’instaurer.

Flore raconte son histoire, sa famille (médiocre). Fani panse sa peine.

Jusqu’à ce que la jeune fille rencontre Simon, le fils de Flore.

Découverte de l’amour, de la lâcheté. Se transformer. Devenir femme.

Le texte est rythmé. L’écriture est vive : alternance de dialogues et d’introspection sous forme de phrases hachées.

C’est un roman émouvant. A trouver à la Bfm.

site de Christophe Léon.

Festival des jardins de Chaumont-sur-Loire

Par défaut

Petite idée de sortie si vous avez une âme de jardinier-e, ou besoin de se remplir le cerveau de belles images.

Cette année, le festival international de Chaumont-sur-Loire s’attaque au thème de la PENSEE (le cheminement intellectuel pas la fleur).

C’est l’occasion de trouver des réalisations mêlant des artistes d’univers différents qui associent la fantaisie du créateur à la rigueur de l’architecte.

Par exemple, l’OULIPO (Ouvroir de LIttérature POtentielle) nous offre un poème dans lequel les voyelles sont remplacées par des pots de fleurs : le jardin des voyelles.

Les libres penseurs de Plantes et Cultures nous invitent à entrer dans leur bibliothèque végétale.

Vous pourrez également visiter « Entrez dans la pensine », « le filet de pensée », « la possibilité d’une île »….

Un souffle de graines peut-il rendre le monde plus beau ?

Le cheminement continue vers le centre d’art/ château qui fête ses 10 ans de commandes et d’expositions.

C’est l’occasion de retrouver Nils Udo et ses nids, Klaus Pinter, Duy Ahn Nhan Duc et tant d’autres univers oniriques.


Klaus Pinter

 

Nils Udo

Duy Ahn Nhan Duc

Drôle d’encyclopédie végétale – Adrienne Barman – Editions La joie de lire

Par défaut

Les encyclopédies ça la connaît Adrienne ! puisqu’elle est déjà l’auteure de « Drôle d’encyclopédie« , Mini encyclopédie des émotions, » ... des couleurs », » … des chiffres ».

Avec le concours du conservatoire botanique de Genève elle a réalisé ce très joli documentaire sur l’univers végétal. 192 pages qui nous parlent des plantes à travers l’anecdote, l’Histoire, l’écologie : savez-vous que l’amarante queue de renard servirait à rendre invisible, que le pistachier lentisque était utilisé comme chewing-gum dans l’Antiquité… Les personnages (animaux ou humains) qui animent les pages sont très amusants. On tourne les feuilles avec plaisir et on se cultive sans en avoir l’air.

 

 

Retrouvez tous les livres d’Adrienne Barman à la Bfm.

Incroyables expériences -Rob Beattie/ Sam Peet – Editions Le Pommier

Par défaut

Savez-vous faire flotter le m du m&m’s? Y-a-t-il vraiment du fer dans nos céréales? Est-ce qu’on peut marcher sur des oeufs?

C’est ce type d’expériences scien-ti-fi-ques que vous pourrez réaliser dans votre cuisine avec du matériel simple ou facile à trouver grâce à ce documentaire très sympa.

Le style est un peu à rapprocher de feue l’excellente émission de france 5 « On n’est pas que des cobayes« .

J’adore !