Archives de Catégorie: Uncategorized

Ce que diraient nos pères – Pascal Ruter – Editions Didier jeunesse

Par défaut

 

C’est une histoire de reconstruction et de vengeance.

Comment ne pas en vouloir à la Terre entière quand on avait une belle vie et que tout s’effondre.

C’est ce que vit Antoine depuis que son père, chirurgien, a été condamné pour une faute qu’il n’a pas commise lors d’une opération. L’adolescent vit difficilement cette injustice car son père porte la responsabilité à la place d’un chef de service malhonnête. Sa mère est partie, impuissante face à cet homme qui a baissé les bras.

Antoine n’arrive pas à dompter cette rage qui grandit en lui. Il se rapproche d’une bande d’adolescents qui lui ouvre la porte d’ un monde noir fait de vols, de violence. Il va devoir lutter contre lui-même pour se sauver et c’est peut-être grâce à l’aide (involontaire) d’un migrant clandestin qu’il trouvera un nouveau départ. Mais la fatalité est là, terrée dans chaque action ou chaque décision.

En deux mots : superbe livre ! ♥

 

A la Bfm

 

 

De l’autre côté du mur – éditions Thierry Magnier

Par défaut

 

Qu’il s’agisse des murs d’une prison à Berlin est, des murs de sa chambre ou l’infranchissable barrière qu’on construit dans sa tête, ce livre regorge d’expériences différentes qui parlent de frontières, d’interdit, d’incompréhension mutuelle.

La nouvelle de Mickael Ollivier « Le mur de pierre » m’a particulièrement touchée car elle exprime si bien la honte qu’on peut avoir de ses parents quand ils ne sont pas dans « la norme » et pourtant si courageux!

Mais soyons clairs : tous ces textes sont tout simplement magnifiques!

I wish : nos voeux secrets – Film de Hirokazu Kore-Eda

Par défaut

Nous sommes sur l’île de Kyushu, au Japon. Deux jeunes garçons voient leur parents se séparer. La mère repart chez ses parents dans le sud avec Koichi, tandis que Ryunosuke reste avec son père au nord.

Le grand frère subit cette séparation et va essayer de réunir la famille.

Il apprend alors qu’un nouveau TGV va relier les deux régions et espère qu’un miracle peut se produire si tous les deux sont réunis au moment où les deux trains vont se croiser. L’aventure va commencer d’abord pour réunir l’argent nécessaire à l’achat des billets puis pour arriver à temps au point de rendez-vous. Armés de leurs meilleurs amis le chrono est lancé. Au bout du voyage que vont-ils trouver?

 

Magnifique film qui traite – à la manière japonaise !! du divorce, de l’amitié, des espoirs, de la vie qui passe.

DVD à la bfm (en V-O)

 

 

Partis sans laisser d’adresse – Susie Nielsen – Editions Hélium

Par défaut

 

Félix Knutsson, 12 ans, vit avec sa mère, Astrid, et sa gerbille.

Descente sociale pour cette mère solide mais parfois qui vrille. Vision généreuse et optimiste de Félix. Tous deux vivent maintenant dans un combi en attend qu’un petit boulot arrive. Félix cache cette situation à ses amis, d’autant plus qu’il vient d’intégrer le collège de ses rêves. L’hiver est là et les maladies qui vont avec (pas facile de vivre dans une camionnette quand on a la gastro, ou la grippe).

Félix croit avoir trouver une solution : il va participer au jeu télévisé : « qui, que, quoi, quand ? » car celui qui remportera la victoire gagnera 25 000 dollars. Ce serait la solution à tous leurs problèmes.

Mais avant tout ça, il va devoir secouer sa mère -bien qu’il l’adore- pour qu’elle fasse face à la réalité avant qu’il ne perde pied lui-même.

Génial !

A la bfm

Milly Vodovic – Nastasia Rugani – Editions MeMo

Par défaut

Cette lecture a été un coup de poing dans le ventre.

La famille de Milly est arrivée dans le fin fond des Etats-Unis pour fuir la guerre en Bosnie-Herzégovine. Milly a perdu son père dans le conflit; maintenant il reste  Petra la maman, Deda le grand-père, Almaz son frère. Tous subissent le racisme et la haine qu’on jette aux gens « pas comme nous ».

« Aux yeux des habitants de Birdtown, la vérité a aussi peu d’intérêt qu’un paquet de cigarettes vides. Être la fille d’une immigrée bosniaque, et la sœur d’un musulman, suffit à représenter un danger pour la communauté; de la graine de terroriste ».

On lit dans ce texte la rébellion de Milly, qui du haut de ses 12 ans n’a pas peur de renvoyer balader les Cooper, propriétaires d’une grosse partie de la ville. Elle n’accepte pas de baisser la tête devant Swan réputé pour cogner avant de penser.

Mais la tragédie est là qui attend devant la bibliothèque de Birdtown où meurt son frère lmaz, assassiné.

L’esprit de Milly va se dissocier. Elle survit en essayant de comprendre pourquoi son frère s’est fait tué et en même temps elle le cherche dans un univers fantasmagorique où les Mange-coeurs sont au service de Popeline.

Le destin est-il inéluctable? certains sont-ils condamnés à subir la vie?

La poésie de l’écriture nous fait digérer l’injustice de certaines scènes et la cruauté des hommes, quant à la fin: elle nous cloue le bec!

L’illustration de couverture créée par Jeanne Macaigne symbolise très bien toutes les émotions par lesquelles on passe en lisant ce très grand roman (conseillé à partir de 15 ans)

Prix Sorcières 2019 !!