Archives de Tag: Famille

Boys don’t cry de Malorie Blackman

Par défaut

« J’ai fixé Mélanie.

Elle n’avait pas 17 ans. Comment avait-elle pu être assez stupide pour tomber enceinte? Elle n’avait jamais entendu parler de la pilule ?

-Dante tu m’écoute ?

-Hein ?

J’essayais encore d’intégrer que Mélanie était mère quand elle a pris une grande respiration , puis une autre.

-Dante,c’est toi le père. Emma est ta fille.« 

 

Dante attend les résultats de ses examens avec impatience. Le courrier qui lui ouvrira les portes de l’université. De sa future vie.

Celle dont il a toujours rêvé.

Mais quand on sonne enfin à la porte, ce n’est pas le facteur , c’est Mélanie. Son ex-copine, dont il n’a plus entendu parler depuis des mois. Avec un bébé: le sien.

Le leur.

Être père à 17 ans? Il y a de quoi pleurer.

Mais les garçons ne pleurent jamais…

 

 

Un magnifique roman original car habituellement dans la littérature ce ne sont pas des garçons qui sont confrontés à cette situation. Il est aussi très bien écrit par Malorie Blackman (Entre chiens et loups) car il nous plonge dans la vision de deux personnages : le personnage principal Dante et son frère Adam.

Il y a plein de sujets abordés dans ce livre comme le passage de l’âge adolescent à l’âge adulte, l’amour, l’homosexualité et la vie de famille.

C’est un roman très émouvant avec des hauts et des bas dans la vie des personnages ce qui les rend attachants.

Je conseille ce roman à des adolescents ou à des adultes qui veulent ressentir beaucoup d’émotions fortes dans une histoire qui pourrait être vraie.

J’ai adoré ce livre pour plusieurs raisons: le style d’écriture avec la vision de deux personnages et l’histoire peu banale qui donne envie de terminer l’histoire d’un seul coup !

C.R.A.Z.Y.

Par défaut

Jean-Marc Vallée est un réalisateur et scénariste canadien, qui a réalisé Dallas Buyers Club qui a reçu 3 oscars en 2014. 9 ans auparavant il a réalisé C.R.A.Z.Y.

CRAZY-732083

C.R.A.Z.Y. c’est Christian, Raymond, Antoine, Zachary et Yvan, 5 frères que le spectateur va suivre entre les années 60 et 80 au Québec. L’histoire s’attarde plus particulièrement sur Zachary, le 4ème frère. Celui-ci a du mal à trouver sa place entre un père bourru et une mère qui le surprotège, lui attribuant même des dons de guérison car il est né « le même jour que le christ ». Il ne s’entend pas bien avec ses frères, que ça soit le sportif, l’intello ou pire le rebelle. Chacun dans cette famille a une personnalité bien définie, sauf Zachary qui traverse une crise d’identité sexuelle qui ne facilite pas ses rapports familiaux et qui se cherche passant du glam-rock de Bowie au punk…

Le film mêle réunions de famille souvent houleuses, quête identitaire, ado en révolte, musique rock, intolérance..

Un joli film qui brosse une galerie de portraits touchants.

Come Prima

Par défaut

Après Je mourrai pas gibier et Pourquoi j’ai tué Pierre , j’ai un nouveau coup de coeur pour une bd d’Alfred : Come Prima. Il a reçu le Fauve d’or du meilleur album au festival d’Angoulême 2014.

616561-comeprima

Come Prima c’est l’histoire de deux frères. Fabio fait des matchs de boxe pour gagner un peu d’argent, qu’il perd de plus en plus souvent. A côté de ça, sa compagne lui mets la pression pour trouver du travail, rembourser ses dettes. Son frère Giovanni vient le retrouver après des années d’absence. Fabio avait en effet fuit leur petit village italien, la tête pleine de rêve de voyages et de gloire, en s’engageant au côté des chemises brunes de Mussolini. Au grand dam de sa famille, et notamment de son père qui a été déçu de l’attitude de son fils. Mais si Giovanni a cherché à retrouver Fabio, c’est que leur père est mort. L’occasion pour les deux frères brouillés d’un long road trip en direction de l’Italie au cours du quel les souvenirs de leur jeunesse vont refaire surface.

Un bel album, qui allie un bon scénario, riche en révélations à une superbe mise en scène aux couleurs magnifiques.

come-prima-extrait

alfred-superheros

L'Eté Où Je Suis Devenue Jolie

Par défaut

Cet été devait être comme les autres.

Pourtant, rien ne va se passer comme prévu.

Des sourires qui cachent des secrets de famille bien plus grave que ce que l’on imagine au départ.

Conrad n’est plus tout à fait le même. Il s’est mis à boire et à fumer.

Son frère, Jeremiah, continu de blaguer, mais ses yeux sont tristes.

Mais Belly ne s’en inquiète pas. Après tout c’est les vacances ! Et pourquoi est-ce que les choses changeraient après plus de 15 ans de visites estivales à Cousins, un endroit qui sent bon la mer et le soleil ?

Ils ont grandi, ce sont désormais des ados, mais est-ce que tout cela ne cache pas un mal beaucoup plus profond ?

Et surtout quelque chose qui les dépasse totalement ?…

Un bon premier tome de la part de Jenny Han, qui est aussi surprenant par sa forme que par sa fin. L’émotion est là, bien présente. On rigole, on ronchonne, on râle. Et puis, parfois les larmes affleurent…

Un bon moment à passer en compagnie de ce livre estival dont on ne décroche que très difficilement les yeux de ses lignes… 😀