Archives de Tag: Geek

Gastronogeek

Par défaut

Un peu de cuisine aujourd’hui ! Et pas n’importe laquelle : pour ceux qui bavent devant les banquets du Seigneur des anneaux ou ceux d’Harry Potter à Poudlard et ceux qui veulent faire un clin d’oeil à leurs héros favoris, ce livre est pour vous !

WP_20150603_001

Coeur de saigneur de Dracula : moelleux au chocolat et coeur coulant de fruits rouges.

 

Les recettes sont regroupées en plusieurs chapitres (comics, manga, fantasy, horreur, fantastique ou science-fiction). Certaines sont inspirées de descriptions de cuisine qui se trouvent dans l’oeuvre comme la Tourte à la Poiredebeurré, spécialité de l’auberge du Poney fringant dans le Seigneur des anneaux ou d’autres sont des clins d’oeil à l’univers du livre ou du film comme les Gyozas gourmands de Chichi (Dragon ball) ou le Barbra’s brain pour la nuit des morts vivants, qui n’est pas un vrai cerveau mais un chou farci à la noix de veau et coulis de tomates et poivrons.

Dr Who, Candy, Dracula, Star wars, Superman…il y en a pour tout les goûts. Les recettes sont bien expliquées, avec les techniques de base et le vocabulaire culinaire qui s’y rapporte. Et les jolies photos complètent ce voyage gastronomique dans l’imaginaire.

N’hésitez pas à aller faire un tour sur le blog Gastronogeek pour trouver des chroniques sur la nourriture dans la culture de l’imaginaire : cela va d’Hannibal Lecter (ce fin gourmet !) à Max et les Maximonstres en passant par Game of thrones. http://www.gastronogeek.com/blog/

Ce livre figure au catalogue de la Bfm.

WP_20150603_004

Dôme de Hoth – Star wars : dôme meringue coco et gelée de litchi

 

Publicités

Attach(i)ante

Par défaut

A 17 ans, Jeane est une célébrité du Web grâce à son blog fashion et son concept de la « ringardise sublimée ». Jeane Smith, ce sont plus de 500 000 followers sur Twitter, une rubrique mode dans un magazine japonais, un style inégalable. Pourtant, malgré des centaines d’amitiés virtuelles et un petit ami cool, Jeane est la paria excentrique du lycée. En même temps, plus on la déteste, et plus elle adore ça ! Lorsque Michael Lee, le prototype même du garçon ultra populaire bien sous tout rapport, vient annoncer à Jeane que son petit ami sort secrètement avec sa propre copine, c’est un véritable choc des cultures. Michael et Jeane n’ont absolument RIEN en commun. Ils se haïssent au premier regard, sans comprendre ni comment ni pourquoi ils sont autant attirés physiquement l’un par l’autre…

attachiante-319266

Attachiante n’est pas le premier roman de Sarra Manning que je lis. Au coeur de ma nuit m’avait beaucoup plu.

Le résumé d’Attachiante m’a fait rire et je me suis dit que ce roman était fait pour moi.

Jeane Smith, 17 ans, est une geek et le revendique haut et fort. Elle ne fait rien comme tout le monde. Cela va de ses choix capillaires (gris, pêche, violet), à ses choix vestimentaires anglais très… particuliers : « grosses boots de bikeuse, collants orange vif, bermuda à carreaux, tee-shirt vert à manches longues et petit chemisier très gai et fleuri à manches courtes par-dessus« . C’est une féministe qui aime dire tout ce qui lui passe par la tête et qui réfléchit ensuite.

Michael, quant à lui, 18 ans, est un garçon bien sous tout rapport, à qui tout réussit. Il est sportif, intelligent, beau gosse. Il plaît à toutes les filles du lycée, sauf à Jeane bien sûr.

J’ai trouvé au début du roman Jeane tout à fait horripilante. Elle a un avis sur tout, critique tout ce qui lui passe sous le nez sans réfléchir, parfois sans raison. Elle est bourrée de préjugés, ce qui ne l’aide pas. Elle en devient parfois méchante, ce qui la rend insupportable. Heureusement, elle évolue au fil du roman au contact de Michael, ce qui la rend plus supportable.
Michael est lui aussi bourré de préjugés, d’où des disputes mémorables avec Jeane.

Si on enlève le côté énervant des personnages (spécialité de l’auteur, il faut croire), c’est un roman sympa, plein de bons sentiments, et plein de références à la musique, aux films et aux jeux vidéo. On voyage dans un monde un peu geek, entre l’Angleterre et les Etats-Unis, notamment grâce aux réseaux sociaux (Twitter, Skype). On retrouve aussi les relations parents/enfants, thème que l’auteur affectionne, ce qui en fait un roman à la fois facile et rapide à lire mais avec des choses parfois un peu plus profondes.

[Retour sur Lire à Limoges 2014] Michel Villeminot et son « RESEAUX »

Par défaut

Pour la seconde fois, une bibliothécaire de la BFM prête son image … Retrouvez la toute l’année dans nos locaux.

L’été s’installe … Aller hop, on retourne au printemps et qui dit  printemps dit : « Lire à Limoges »!  j’ai souhaité revenir sur l’auteur Michel Villeminot dont je viens de lire son dernier roman.

Écrivain, il s’est penché pour les jeunes adultes sur le phénomène des réseaux sociaux dans RESEAUX; qu’il présentait dans notre chapiteau au champs de Juillet.

Réseaux met en scène un concept particulier de type Facebook. Le côté jour où on retrouve notre usuel Facebook mais aussi le côté nuit où les utilisateurs du service racontent leurs rêves … Et c’est dans les cauchemars qu’un étrange serial killer qui met en scène à la virgule près les descriptions oniriques d’une jeune demoiselle de 16 ans … Je ne vous en dit pas plus.

Le livre peut paraître un peu complexe à appréhender entre les noms réels, les pseudos, le Wired et l’IRL, tout se mélange … N’est ce pas le propre d’ailleurs de notre société qui allie technologies et sociétés?

Je n’ai pas eu l’opportunité de rencontrer l’auteur et de discuter de sa nouvelle saga de vive voix … Mais si j’avais eu l’opportunité de le faire, je lui aurai demandé s’il connaissait l’excellent animé qui touche de manière approfondie ce sujet : Serial Experiments Lain (paru en 1998 et qui me semble encore plus d’actualités, à regarder, je ferai peut être un article dessus, si l’inspiration me prend).

Quoiqu’il en soit, nous le remercions de sa participation à l’évènement. Nous voulons aussi dire merci aux nombreux lecteurs de Serialblogueuses qui sont venus à notre rencontre !

On vous tiendra au courant pour le prochain « Lire à Limoges 2015 ».

Réseaux est évidemment au sein de notre réseau !

A bientôt 😉

 

GEOAdo innove en Avril !

Par défaut

Internet a révolutionné la façon de consommer de la culture, en la mettant à la disposition de tous … Mais Internet a aussi permis aux médias de se repenser, comme l’illustre le GEOAdo N°134 d’Avril 2014.

En effet, GEOAdo propose dans son nouvel opus, une nouveauté : La réalité augmentée.

Mais késako ce nouveau machin?

C’est très simple, GEOAdo introduit dans ses pages du contenu multimédia (des images, des sons, de la vidéo).

Avec un smarphone utilisant Androïd ou Apple, vous pouvez, en téléchargeant une application gratuite, (créée par une filiale d’HP) aller au delà du simple magazine. Les journaux ne font plus que se lire !

Le principe est le même que les flash-codes, GEOAdo a juste choisi plutôt qu’un code barre monochrome, pas très agréable pour nos noeilnoeils, de le remplacer par un attrayant + rouge.

Une innovation que j’ai appréciée et donc que je vous fais partager, car au test, c’est même assez sympa.

Simple à utiliser, cela pourrait vous faire gagner des points à votre prochain exposé de SVT ^^

Si du moins vous trouvez la recette pour mettre ce concept à votre service ^^ (Pas très compliqué, il y a plein de tuto, mettez vos lunettes et cherchez, vous trouverez)

Accessoirement, vous pouvez aussi lire l’article à propos « d’un Internet plus sûr ». Cela ne fera pas de mal !

A bientôt 😉