Archives de Tag: Meurtres

Devious Maids

Par défaut

Quatre femmes de ménage d’origine latine travaillent pour de riches familles au coeur de luxueuses villas de Beverly Hills. Lorsque l’une de leurs amies est tuée dans des circonstances mystérieuses, elles s’interrogent sur leurs rêves et leurs espoirs déçus, sur leurs patrons, tous plus névrosés les uns que les autres, et sur leur avenir…

devious maids

Devious Maids, c’est l’histoire de six latinas qui sont femmes de ménage pour de riches familles. Jusque là les choses semblent « normales ». Sauf que Flora, une des ces femmes de ménage se fait assassiner lors d’une réception huppée.
Les quatre autres, Zoila, Carmen, Valentina et Rosie sont tristes de la mort de leur amie mais continuent leur vie sans trop se poser de question. Après tout, il faut bien qu’elles gagnent leur vie. La sixième, Marisol, nouvelle femme de ménage sur le marché, se rapproche des quatre filles et semble décidée à enquêter sur le meurtre…

Mark Cherry reprend tous les ingrédients qui avaient fait le succès de Desperate Housewives : des acteurs (plusieurs ont joué dans Desperate Housewives) qui ont une pêche d’enfer, des personnages plus fous et dérangés les uns que les autres, une intrigue parfois un peu tirée par les cheveux, mais qui est agrémentée d’un humour noir grinçant tout à fait délicieux.

Cette mini-série de 13 épisodes est pleine d’énergie et mérite autant de succès que sa grande soeur. Une seconde saison de 13 épisodes a déjà été commandée par la chaine Lifetime, pour le plus grand bonheur des fans 🙂

Une série à regarder en VO(ST) sans modération ! 🙂

Publicités

Âmes Soeurs

Par défaut

Promets-moi. Promets-moi que quoi qu’il arrive tu seras toujours là pour moi.
Je te le promets, Lenah, quoi qu’il arrive.

Mais c’était trois cents ans plus tôt, alors que Lenah et Rhode étaient enlacés, éblouis par l’amour qu’ils éprouvaient l’un pour l’autre. Aujourd’hui, Rhode a disparu, Lenah est redevenue humaine, plus fragile encore que la jeune fille qui succombait à Rhode dans le cimetière sous la lune. Et Lenah subit une nouvelle épreuve : retourner dans le passé et ne jamais connaître Rhode, son âme soeur, ou rester ici et maintenant pour lutter contre Ava, la vampire nouvelle venue qui s’acharne sur elle…

ames soeurs rebecca maizel

J’avais beaucoup apprécié le premier tome, Humaine, de Rebecca Maizel. Je ne pensais pas du tout qu’il y aurait une suite, puisque, même si la fin du premier tome est un peu triste, elle se suffisait à elle-même. J’ai toutefois été ravie d’apprendre qu’il y avait une suite, même s’il n’y en avait pas besoin.

Sauf qu’en fait, elle est assez décevante ! D’accord, Lenah est devenue humaine comme elle le souhaitait, après plus de 500 ans d’existence en tant que vampire. D’accord Vicken est aussi devenu humain. Mais Rhode qui est censé être mort est en fait en vie (et humain), on ne sait pas trop par quel miracle. Il y a aussi Justin, le personnage qui n’a pas grand chose à faire là, puisqu’il n’est pas du tout du même monde que les trois autres. Et Tracy qui ne sert à rien.

Tout va trop vite, avec pas moins de trois meurtres dans les 200 premières pages, le retour de Rhode, la sentence des Aeris… Le problème réside dans les 250 autres pages puisque ce n’est que du blabla… On voit que l’auteur avait matière a faire un deuxième tome, sauf que tout est beaucoup trop long, et au moins 150 pages auraient pu être enlevées sans problème.
De plus, je n’arrive pas à comprendre Lenah : si j’avais été elle, je serais redevenue une reine-vampire sanguinaire et aurais tué tout ceux qui se seraient dressés sur mon chemin 😉

J’ai eu beaucoup de mal a rentrer dans ce tome et la fin m’a rendue triste et m’a déçue. Pas top ! J’attends de voir si le tome 3 va rattraper ce second roman. En même temps, je ne vois pas trop ce qu’elle va nous raconter…

En clair, c’est un roman bof-bof, plus que moyen, comparé à un premier tome que j’avais trouvé plutôt original.

Legend

Par défaut
Legend

Entrez dans la légende…

June est un prodige. À quinze ans, elle fait partie de l’élite de son pays. Brillante et patriote, son avenir est assuré dans les hauts rangs de l’armée.

Day est le criminel le plus recherché du territoire. Né dans les taudis qui enserrent la ville, il sévit depuis des années sans que les autorités parviennent à l’arrêter.

Issus de deux mondes que tout oppose, ils n’ont aucune raison de se rencontrer… jusqu’au jour où le frère de June est assassiné. Persuadée que Day est responsable de ce crime, June se lance dans une traque sans merci… Mais est-elle prête à découvrir la vérité?

legend-marie-lu

June est un jeune prodige à qui tout réussit : elle a eu 1500 points à l’Examen, soit la note maximum, elle est sportive. A 15 ans, à la mort de son frère, elle est engagée par le commandant Jameson dans l’armée, ce qui fait d’elle la plus jeune recrue de tous les temps. Engagée pour trouver le responsable du meurtre de son frère Métias, un certain Day.

Day, quant à lui, est un garçon qui vit dans la rue, loin du luxe dans lequel évolue June. Il fuit les autorités puisque c’est un criminel activiste jugé dangereux par le gouvernement. C’est un activiste, ça on ne peut le contester. Il prend plaisir à faire enrager le gouvernement, qui ne parvient pas à l’attraper, en s’attaquant à des bâtiments importants. Mais un criminel, certainement pas : il ne tue jamais personne. Il n’y gagnerait rien, puisqu’il fait tout ça pour aider sa famille, et surtout son frère Eden, qui a été contaminé par un étrange virus.

Je me suis lancée dans ce roman après avoir lu plusieurs avis plutôt positifs. Une dystopie, une de plus, pourquoi pas, c’est sympa. Mais là, je n’ai pas vraiment été conquise, et j’ai même plutôt été déçue.

Les personnages sont intéressants et bien construits. Pour une fois… Ils sont réfléchis, et intelligents. Un bon point. Leur alchimie marche bien. Deuxième bon point.

L’histoire est quant à elle déjà vue, avec un thème déjà exploité maintes fois.
Le début est un peu long, même s’il pose ce qui va suivre. Du coup, on a le temps de s’accrocher à Métias, le frère de June, qui meurt… Dommage. J’aurais aimé plus de romance entre les deux personnages (oui, je suis en mode romantique). Le reste, ce n’est qu’action, trahison, espionnage. Pas mal, mais pas suffisant. Certains passages sont plus intéressants que d’autres, tels des bouées de sauvetage pour sauver le lecteur de la noyade.

La seule chose qui m’a fait continuer est que j’avais envie de connaitre la fin. J’ai été là encore un pitit peu déçue.

J’attends la suite, mais ce ne sera pas une de mes lectures prioritaires…

Comment Sauver un Vampire Amoureux

Par défaut

La découverte de son appartenance à une famille de vampires avait laissé Jessica Packwood un peu ébranlée l’an dernier. Et ce n’était que le début. À présent mariée au prince Lucius Vladescu, elle doit s’imposer en tant que souveraine devant une famille de vampires aux dents longues qui ne demandent qu’à l’écarter du trône. Autant dire que sa complète ignorance de la langue roumaine, des us et coutumes de la cour vampire et la terreur que lui inspire sa belle-famille ne l’aident pas. Quand on retrouve le corps d’un des Anciens, assassiné avec le pieu de Lucius, tout accuse le prince-vampire. Emprisonné dans le château, affaibli par le manque de sang, il dépérit peu à peu, laissant Jessica seule face à son destin. Bien décidé à sauver son mari, elle demande l’aide de ses seuls alliés : sa meilleure amie Mindy, venue des États-Unis, et le cousin de Lucius, Raniero Lovatu. Mais a-t-elle raison de leur accorder sa confiance ? Quels secrets cachent-ils ? Alors qu’elle est sur le point de perdre tout ce qui lui est cher, Jessica doit trouver un moyen de vaincre ses opposants et de s’affirmer en tant que souveraine.

On retrouve donc Jess en compagnie de celui qui est désormais son mari, Lucius, en Roumanie. La vie est dure pour la nouvelle princesse qui doit apprendre du jour au lendemain le roumain, mais aussi comment diriger une nation de dangereux assassins sanguinaires.
C’est dans ce contexte que s’ouvre ce roman. Pas super pour l’héroïne. Surtout que si je me souviens bien, l’ambiance est de plomb à la fin du tome précédent.

Bref. Dans ce tome, Jess ou la désormais Antanasia (et non pas Anastasia…) ne cesse de geindre, de se plaindre, de couiner qu’elle n’est pas assez forte. Elle ne fait pas beaucoup d’efforts, et s’appui sur Lucius qui doit tout faire. Du coup, quand il est fait prisonnier, elle est un peu dans la panade. Plusieurs fois elle tente de se reprendre. Sans succès. Jusqu’à ce qu’elle aille dans un caveau, celui de sa famille… et à croire que le ciel lui est tombé dessus, elle se sent désormais forte, prête à gouverner le pays et à faire face à un groupe de vieux croulants qu’elle devra convaincre de l’innocence de son mari… Mais oui bien sûr.

L’intrigue est mal ficelée, puisque pour ma part, j’avais déjà découvert les coupables vers la moitié du bouquin. Pas futée la princesse. Mais forcément vu qu’elle souffre elle ne peut pas voir au-delà du bout de son nez…

Heureusement je n’ai pas perdu mon temps à lire ce roman pour rien. Après tout, il faut bien qu’il y ait des points positifs non ? Ce ne peut pas être si mauvais.
Alors je dis Merci à l’auteur pour sa présence d’esprit d’avoir inventé Raniero, le vampire assassin mi-roumain, mi-italien charmeur. Lui au moins vaut le coup. On ne sait pas de quel côté il est et laisse planer le doute jusqu’au bout. Même si on se doute qu’il n’est pas si méchant que ça 😉
Sinon Mindy ne sert à rien. Pardon. J’avais dit points positifs.
Ah oui ! On apprend le roumain. C’est chouette.
Et euh… eh bien je crois que c’est tout. Parce que l’auteur ne répond pas à toutes les questions, des choses évoquées sont aussitôt oubliées, la fin se fini en cacahuète. A croire qu’elle va nous en pondre un suivant (ce qui pourrait être pas mal tient !).

Dommage. L’auteur écrit pourtant bien, mais il y a un je ne sais quoi qui fait que cette histoire n’est pas vraiment crédible (surtout avec une héroïne aussi horripilante !). Je placerais ce livre dans la catégorie : à-lire-si-vous-ne-savez-pas-quoi-lire-d’-autre-et-que-vous-avez-envie-de-vous-retrouver-dans-un-chateau-froid-en-pleine-Roumanie-au-milieu-de-nulle-part.

Elémentaire mon cher Watson

Par défaut

de Guy Ritchie

Une série de meurtres à Londres. Des adeptes de magie noir. Un coupable.

Seul le célèbre détective Sherlock Holmes (Robert Downey Jr.) et son compère, le Dr. John Watson (Jude Law), peuvent résoudrent ces meutres. Normal, après tout : ils sont Sherlock Holmes et le Dr. Watson. Rien ne leur échappe.

Guy Ritchie nous emmène dans un Londres du XIXème sombre, où la magie côtoie le réel et où tout devient possible.

 

Jude Law est excellent et très drôle dans le rôle du Docteur qui en a déjà vu beaucoup et qui sait que ce n’est pas fini.

Robert Downey Jr. est fun et fait oublier le Sherlock Holmes classique avec son thé de 5 p.m. dans son salon, au 221 Baker Street, et sa (magnifique^^) casquette écossaise.

Mark Strong lui aussi excellent et flippant dans le rôle du méchant (Lord Blackwood) complètement accro à la magie noire.

De belles scènes d’actions, de l’humour très british, de l’amour (mais pas trop quand même) et une super musique. Voici la nouvelle version de Sherlock Holmes, avec laquelle on passe un bon moment.

Note du film : 3.75/5